Il faut accélérer la vaccination dans le Sud

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a demandé qu'au cours des deux et trois prochaines semaines, les villes et provinces du Sud devaient organiser la vaccination anti-COVID-19 dans les plus brefs délais, continuer à appliquer strictement les mesures préventives.

>>COVID-19 : le nombre de nouvelles contaminations en baisse légère en 24 heures

>>La vaccination des enfants devrait commencer à partir de novembre

Une femme se fait vacciner contre le COVID-10 à Binh Phuoc (Sud), le 25 octobre.
Photo : VNA/CVN

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, chef adjoint du Comité de direction nationale de la prévention et du contrôle du COVID-19, a présidé mardi 26 octobre une réunion en ligne sur la prévention et le contrôle du COVID-19 avec les dirigeants de nombreuses agences et localités.

Il a chargé le ministère de l'Éducation et de la Formation de guider spécifiquement les localités dans le retour des élèves à l'école.

Les dirigeants locaux ont déclaré que le problème le plus difficile maintenant était la gestion des personnes revenant des provinces, notamment celles épidémiques. Les localités ont renforcé les activités de surveillance des personnes revenant de zones touchées par le COVID-19.

Le ministère de la Santé a dirigé et guidé les localités pour gérer strictement chaque personne, effectuer des tests, organiser la mise en quarantaine et la surveillance sanitaire appropriée et aussi appliquer des mesures de prévention et de contrôle de l’épidémie.

Actuellement, la situation épidémique est généralement sous contrôle à l'échelle nationale. La vie des gens revient progressivement à une nouvelle normalité.

Cependant, au cours de la semaine dernière, le nombre de nouveaux cas dans la communauté avait tendance à augmenter. Le ministère de la Santé a averti l’apparition de l’épidémie à nouveau, en particulier dans les localités à faible taux de vaccination.


VNA/CVN

back to top