Hanoï : stabilisation des prix des articles de première nécessité

D'ici fin mai 2023, Hanoï souhaite stabiliser les prix des produits de première nécessité. L’objectif est de limiter l'augmentation des prix, freiner l'inflation, et promouvoir la production et le développement des entreprises.

>>Hanoï s'accélère l’investissement public à moyen terme

>>Hanoï promeut son image pour mieux attirer des touristes

>>Hanoï : début de vote pour les produits vietnamiens préférés

Dans un magasin Hapro Food à Khâm Thiên (Hanoï).
Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

Le Comité populaire de Hanoï vient de publier le plan N°193 KH-UBND sur la mise en œuvre du programme de stabilisation des prix des produits de première nécessité. Déployé d’ici fin mai 2023, ce programme concerne les biens essentiels et les quantités déterminées. L’objectif est d’équilibrer l'offre et la demande.

Les produits de première nécessité sont les aliments de base (riz, nouilles...), les viandes de bœuf et de volaille, les produits de la mer, les œufs, les aliments transformés, les fruits et légumes frais, le sucre, la sauce de poisson, le lait, les fruits confis, les confiseries, les boissons, etc., à côté des autres produits indispensables pour la prévention et le contrôle des catastrophes naturelles et des épidémies.

Le plan de stabilisation des prix serait abordé lors des derniers mois de 2022, du Nouvel An 2023 et du Têt traditionnel du Chat 2023.

Concrètement, Hanoï devrait permettre aux établissements de production et de commerce d’avoir accès à des emprunts à taux d’intérêt préférentiels, sans oublier d’encourager l'investissement, le développement et la diversification des réseaux de distribution des marchandises afin de répondre au besoin de consommation.

Suite aux prévisions, la consommation mensuelle de riz devrait s’élever à plus de 96.000 tonnes, soit 1,16 million de tonnes par an ; la viande de porc, environ 19,3 tonnes (plus de 77.000 tonnes/an ; produits aquatiques, plus de 64.000 tonnes/an ; légumes, environ 1,2 million de tonnes/an, etc.

Selon les calculs, les produits de première nécessité correspondent à environ 35% de la demande du marché.

Les responsables de la capitale demandent aux établissements participant au programme d’envoyer les prix de vente de leurs articles au ministère de l'Industrie et du Commerce.

En ce qui concerne le lait pour les enfants de moins de 6 ans, il est nécessaire de suivre les instructions et les Directives dudit ministère et du Comité populaire de Hanoï. Il est indispensable de garantir la qualité, la sécurité alimentaire et les intérêts des consommateurs en cas de fluctuations du marché.


Xuân Quang/CVN