La Planification de l’électricité VIII devrait abandonner de nombreux projets de centrales à charbon

Le Plan national de développement de l'électricité pour la période 2021-2030, avec vision à l'horizon 2045 (Planification de l’électricité VIII), a pris en compte le remplacement des projets de centrales à charbon et de ceux qui sont encore en suspens.

>>Les États-Unis déterminés à tenir leurs objectifs climatiques

>>La France prévoit de relancer la centrale à charbon de Saint-Avold l'hiver prochain

>>L'Allemagne revient au charbon face à la raréfaction du gaz russe

La Planification de l’électricité VIII vise à réduire la part de l'énergie au charbon et à augmenter celle des énergies renouvelables.
Photo : VNA/CVN

Ce plan vise également un équilibre dans la production d'électricité entre les régions et encourage le développement d'autres combustibles comme l'hydrogène et l'ammoniac.

Le ministère de l'Industrie et du Commerce a proposé au gouvernement de ne pas inclure 14.120 MW d'électricité au charbon dans le plan directeur pour atteindre l'objectif de zéro émission nette d'ici 2050.

Sur la capacité totale de 14.120 MW d'électricité au charbon non incluse dans la Planification de l’électricité VIII, 8 420 MW sont investis par des sociétés d'État.

Le Dr. Ngô Tuân Kiêt, directeur de l'Académie des sciences et des technologies du Vietnam, a déclaré que les données sur l'éolien offshore et terrestre ont été mises à jour dans ce plan. Cependant, les chiffres actualisés des organisations internationales ne suffisent pas et nécessitent encore des études et des évaluations, a-t-il ajouté.

Avec l'inclusion des engagements du Premier ministre Pham Minh Chinh lors de la 26e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), le plan a ouvert des opportunités pour le développement de l'éolien, en particulier offshore, selon le Pr. associé-Dr. Pham Hoàng Luong, membre du Conseil national d'évaluation.

Il a souligné la nécessité pour le Vietnam d'établir prochainement une planification nationale de son espace marin d’ici 2045 qui promeuve une gestion et utilisation durables au service des activités économiques.

Selon la Planification de l’électricité VIII, la capacité électrique nationale d'ici 2030 serait de 146.000 mégawatts (MW), soit 35.000 MW de moins que le plan précédent, a-t-il déclaré, notant qu'il vise à réduire la part de l'énergie au charbon et à augmenter celle des énergies renouvelables.

Ce plan a défini une feuille de route pour réduire drastiquement l'énergie au charbon afin de la convertir et de la remplacer par des sources d'énergie propres, en particulier l'éolien et le solaire. D'ici 2045, l'ensemble du système ne disposera que de 9,6% d'énergie au charbon, tandis que l'éolien et le solaire représenteront 50,7%, garantissant les engagements du pays en matière de conversion d'énergie et de protection de l'environnement.


VNA/CVN