27/09/2021 08:52
La pandémie de COVID-19 a coûté en tout entre 170 et 200 milliards d'euros à l'État, entre les dépenses exceptionnelles et les pertes de recettes, a indiqué, dimanche 26 septembre, le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt.
>>Nécessité de reconnaissance mutuelle du "passeport vaccinal"
>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Soin d'un patient du COVID-19 dans l'hôpital Saint-Camille à Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

Sur 2020 et 2021, "on est entre 170 et 200 milliards d'euros liés à la crise COVID", a indiqué le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt, qui s'exprimait sur le coût total du COVID-19 sur la chaîne CNews.

Dans le détail, la pandémie a coûté plus de 70 milliards d'euros de dépenses exceptionnelles en 2020, et plus de 70 milliards de dépenses en 2021, a-t-il précisé.

"C'est aussi des pertes de recettes, car l'activité économique s'est arrêtée", a-t-il ajouté, avec un manque à gagner de plusieurs dizaines de milliards d'euros.

"Nous estimons que la dette COVID est autour de 165 milliards d'euros. Mais cela s'est surtout traduit par un déficit important de plus de 9% en 2020 et de 8,4% en 2021", a-t-il dit.

"S'il n'y a pas d'accident sanitaire en 2022, nous allons ramener le déficit qui était à plus de 9% en 2020 à moins de 5%, ce qui est une marche vers la normalisation", a ajouté le ministre.

Le gouvernement a présenté, mercredi 22 septembre, son projet de budget pour 2022. Après deux ans de creusement lié à l'ouverture des vannes budgétaires face au virus, il s'engage à amortir sur vingt ans la dette de l'État liée à la crise, estimée à 165 milliards d'euros, jusqu'en 2042.

Selon les prévisions de Bercy, le déficit public devrait quant à lui passer de 9,2% du PIB en 2020 à 8,4% cette année, puis 4,8% en 2022.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Quang Nam et Dà Nang prêtes à accueillir les touristes internationaux La ville de Dà Nang (Centre) envisage l'accueil des touristes étrangers à partir de novembre dans le contexte que la pandémie de COVID-19 est sous contrôle. De son côté, la province de Quang Nam a soumis une demande écrite au Premier ministre sur l'accueil des visiteurs internationaux.