19/11/2021 17:13
Après plus un mois depuis la fin de la situation de "gel", causée par la pandémie de COVID-19, des localités entrent de plus en plus dans la nouvelle normalité, dans un esprit d'adaptation souple, sûre et efficace. Le rapport montre qu'environ 70% à 75% des entreprises et salariés ont repris le travail, notamment dans certaines localités où le taux est plus de 90%...
>>Environ 60% des travailleurs auront accès à l’Assurance sociale en 2030
>>Retour au travail pour des milliers de travailleurs migrants à Hô Chi Minh Ville
>>Effet de l’épidémie de COVID-19 sur le marché de travail du Sud

Dans un centre de formation professionnelle dans la province de Hà Nam (Nord).
Photo : Dai Nghia/VNA/CVN

D’après le rapport du Comité de gestion des zones industrielles (ZI) et des zones franches (ZF) de Hô Chi Minh-Ville, 95,33 % du nombre d’entreprises et 76,3% de travailleurs ont repris leur vie "normale".

Le chef du Bureau de formation professionnelle du Service du travail, des invalides de guerres et des affaires sociales de la mégapole du Sud, Dô Minh Su, a informé que pendant l'épidémie, plus de 2 millions de travailleurs ont dû arrêter de travailler. Ainsi, le nombre de travailleurs de cette ville a diminué d’environ 55%.

Après la fin de la distanciation, plus de 60% des entreprises ont commencé à reprendre la production et les activités commerciales. Une centaine d’entreprises ont besoin de recruter environ 9.000 employés. En particulier, les entreprises spécialisées dans l’industrie de transformation et de fabrication ont une forte demande de recrutement afin de répondre à la production pour les trois derniers mois de cette année.

D’ici la fin de cette année, la mégapole du Sud aurait besoin d'embaucher environ 60.000 travailleurs et 75.000 autres au premier trimestre de 2022. Sur ce total, environ 95 % concernent des entreprises non étatiques ; 4% des entreprises à capitaux étrangers ; environ 78% dans le domaine du commerce et de l’électronique. En outre, le textile-habillement, le transport, l'industrie du cuir et celui de la chaussure notamment, sont des domaines avec un grand besoin d’embauche.

Afin de favoriser le rétablissement du marché du travail, ledit Service municipal renforce la coopération avec le Comité de gestion des ZI et ZF pour capter la demande de main-d'œuvre dans les entreprises, en plus de coopérer avec les Centres municipaux de création d’emplois pour déployer des activités de relier l'offre et la demande de main-d'œuvre.

Dans la province de Binh Duong (Sud), plus de 4.500 entreprises fonctionnent actuellement avec la participation de plus de 724 ouvriers. Ces chiffres envisagent d’augmenter dans les temps qui arrivent. Plusieurs solutions sont en mise d’application pour relancer le marché du travail. Il s’agit d’octroyer des aides financières aux travailleurs en situation difficile en raison de l'impact de l'épidémie de COVID-19, d’accélérer la vaccination, de renforcer la connexion d’offre et de demande de travailleurs, notamment via des applications en ligne telles que Zalo.

Réformation et deux plans

"Réformer des travailleurs est une des solutions importantes pour s’adapter aux besoins des entreprises en cette nouvelle période", souligne la secrétaire générale de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam, Trân Thi Lan Anh. "En particulier, le budget d’environ 4.500 milliards de dôngs, prélevé sur le Fonds d'assurance-chômage conformément à la Résolution n°68/NQ-CP, est considéré comme une grande + opportunité+ pour cette campagne", ajoute-t-elle.

"Jusqu’à ce jour, le pays compte plus de 1.000 travailleurs bénéficiant de cours de reformation. Un nombre faible par rapport aux besoins réels des entreprises et des employés. Cause : une coopération relâchée entre les centres de formation professionnelle et entreprises dans l’élaboration des plans de formation", informe Dô Nang Khanh, responsable de l’Office général de formation professionnelle (ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales).

Actuellement, ledit Office propose deux plans de formations : Primo, offrir aux étudiants l’opportunité de mettre en pratique leur expérience dans les entreprises. Secundo, les étudiants peuvent étudier et travailler en alternance dans l'entreprise. L’objectif est de les aider à améliorer leurs compétences et d’aider l'entreprise à lutter contre la pénurie de main-d’œuvre.

Renforcer la coopération entre les écoles et les entreprises permettrait également d’assurer la chaîne d'approvisionnement en main-d'œuvre, de restaurer la production et développer l’économie.

Câm Sa/CVN


.


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.