18/11/2021 14:39
Le Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de Hô Chi Minh-Ville vient de demander au Comité municipal populaire de s'intéresser mieux aux personnes âgées isolées et les orphelins impactés par la pandémie de COVID-19.

>>Le Fonds de protection des enfants au chevet des petits touchés par le COVID-19
>>Hô Chi Minh-Ville offre 200.000 sacs de cadeaux aux travailleurs défavorisés
 

Dons à une orpheline touchée par le COVID-19 à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN


Les personnes âgées et orphelins touchés par le COVID-19 recevront gratuitement des cartes d'assurance maladie, des cartes d'abonnement utilisées dans les transports publics et des billets d'entrée aux espaces de divertissement et culturels, aux clubs de sport et à d'autres services payants.


Les personnes âgées pauvres et seules âgées de plus de 60 ans devraient recevoir un million de dôngs chacune par mois, tandis que celles de plus de 80 ans ont droit à 800.000 dôngs par mois jusqu'à la fin de leur vie. Celles âgées de 60 à 80 ans qui sont capables de se soigner elles-mêmes recevront 650.000 dôngs par mois tandis que celles qui ne sont pas pauvres bénéficieront 480.000 dôngs jusqu'à leur mort.

Les enfants devenus orphelins à cause de la pandémie seront autorisés à poursuivre leurs études jusqu'au niveau secondaire gratuitement. Les orphelins âgés de moins de quatre ans recevront un million chacun par mois tandis que ceux âgés de plus de quatre ans recevront 800.000 dôngs jusqu'à ce qu'ils atteignent 18 ans.

Pour assurer l'équité et l'égalité pour tous les orphelins en général et les orphelins causés par le COVID-19, le Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales 
de Hô Chi Minh-Ville a proposé de fournir 480.000 dôngs supplémentaires chacun pour 1.413 orphelins qui reçoivent des subventions sociales dans la communauté jusqu'à l'âge de 18 ans.


Selon les statistiques dudit service, la ville compte 1.413 enfants de moins de 18 ans qui sont devenus orphelins en raison du COVID-19. Plus de 400 personnes âgées ont perdu leurs enfants ou leurs aidants à cause de la pandémie.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.