26/04/2021 11:46
L'auteur français Florian Zeller a été récompensé dimanche 25 avril aux Oscars pour le scénario de son premier film, The Father, tandis que Chloé Zhao, grande favorite de la soirée avec son film Nomadland, est devenue la première cinéaste non blanche à remporter le prix du meilleur réalisateur.
>>Une soirée Oscars unique en son genre avec Nomadland comme grand favori
>>Mank en tête de la course aux Oscars, les femmes en force

La réalisatrice Chloé Zhao lors de la cérémonie des Oscars à Los Angeles, le 25 avril. Photo : AFP/VNA/CVN

Avant la réalisatrice née en Chine, seule une autre femme avait reçu ce prix convoité, Kathryn Bigelow en 2010 pour Démineurs.

La cérémonie la plus suivie d'Hollywood se tient exceptionnellement cette année dans une gare historique du centre de Los Angeles accueillant les stars en lice, qui pour beaucoup ont foulé un tapis rouge pour la première fois depuis le début de la pandémie.

C'est là que le Danois Thomas Vinterberg, réalisateur de Drunk, a reçu l'Oscar du meilleur film étranger pour sa comédie douce-amère mettant en scène quatre amis menant une expérience de soûlographie quasi-scientifique.

Oscars français

Florian Zeller a quant à lui saisi sa statuette dorée à Paris, où les Oscars ont prévu un site dédié et une liaison satellite avec Los Angeles. Un autre Français, Nicolas Becker, a été reconnu par l'Académie avec l'Oscar du meilleur son sur Sound of Metal, qui dépeint un batteur de heavy metal perdant l'audition. La France a reçu un troisième Oscar par procuration avec un prix pour le documentaire Colette, consacrée à une Colette Marin-Catherine, une femme de 90 ans qui fut membre de la Résistance sous l'Occupation nazie.

L'auteur Florian Zeller reçoit l'Oscar du meilleur scénario adapaté, à Los Angeles, le 25 avril. Photo : AFP/VNA/CVN

Inspiré de la pièce de Florian Zeller, The Father suit un vieil homme, incarné par Anthony Hopkins qui sombre dans la démence et est en lice dans la catégorie phare du meilleur long-métrage.

Mais c'est Nomadland, hybride de road movie, de drame social et de documentaire sur des Américains âgés vivant sur les routes après avoir tout perdu lors de la crise des "subprimes", qui est considéré comme le grand favori

Les premiers candidats à se présenter sur le tapis rouge, réduit cette année à sa plus simple expression afin de respecter les règles sanitaires et la distanciation sociale, étaient ravis de se retrouver.

"Aujourd'hui, c'est la première fois que je m'aventure. Je ne me suis pas rendue dans une grande ville depuis plus d'un an", a ainsi assuré, avec un sourire aussi étincelant que sa robe bleue, Glenn Close aux rares journalistes admis à suivre en personne cette 93e édition. La star de 74 ans, qui attend toujours un Oscar, est en lice dans la catégorie du meilleur second rôle féminin, sa huitième nomination au total.

Même des magnats d'Hollywood, comme Bob Iger, le tout-puissant patron de Disney, numéro un mondial du divertissement, n'ont pas reçu de carton d'invitation pour l'événement. Sans surprise, c'est Soul, fable onirique des studios Pixar (filiale de Disney) sur le sens de la vie sorti au beau milieu d'une pandémie meurtrière, qui a raflé l'Oscar du meilleur film d'animation.

Chouchoute d'Hollywood

Le premier Oscar de la soirée, celui du scénario original, est allé à Emerald Fennell pour son film Promising Young Woman, thriller féministe inspiré par le mouvement #MeToo tandis que Les Sept de Chicago revisite les grandes manifestations de 1968 et la répression policière, autant de thèmes tristement d'actualité.

Principales nominations pour la 93e cérémonie des Oscars, qui a lieu le 25 avril à Los Angeles. Photo : AFP/VNA/CVN

Largement favori dans sa catégorie, c'est le Britannique Daniel Kaluuya, 32 ans, qui a emporté l'Oscar du meilleur second rôle masculin grâce à son rôle dans Judas and the Black Messiah. Il y incarne Fred Hampton, charismatique leader des Black Panthers luttant pour les droits civiques des Américains noirs. "C'est tellement dur de faire un film sur un homme comme celui-là, mais ils l'ont fait", a-t-il lancé après avoir reçu son prix.

La course aux Oscars pour les autres catégories d'acteurs paraît bien plus ouverte, avec en vue un palmarès encore inédit : les quatre récompenses pourraient aller à des comédiens de couleur, après des années de controverse sur la composition de l'Académie des Oscars, jugée trop blanche et masculine pour refléter la société dans son ensemble.

L'actrice oscarisée Frances McDormand, qui mène le casting presque entièrement amateur des trimardeurs modernes de Nomadland, est encore une fois en lice. Mais les cinq candidates, notamment Viola Davis (Le Blues de Ma Rainey) et Carey Mulligan (Promising Young Woman), ont remporté des prix importants pour leur travail.

Oscar posthume ?

Le partenaire à l'écran de Viola Davis, Chadwick Boseman, mort l'été dernier d'un cancer avant la sortie du film où il incarne un trompettiste hanté par des atrocités racistes, devrait quant à lui triompher dans sa catégorie.

Mais un membre de l'Académie des Oscars estimait sous couvert d'anonymat qu'une "surprise" restait possible avec Anthony Hopkins en embuscade pour The Father.

Les organisateurs ont insisté pour que les stars, parmi lesquelles Harrison Ford et Brad Pitt, soient en tenue de gala et elles ont été autorisées à retirer leur masque quand elles seront à l'écran.

"Avec plus de 200 candidats en lice, les gens ont été vaccinés, testés, re-testés, soumis à la distanciation physique, et nous nous conformons à tous les protocoles rigoureux qui nous ont permis de reprendre le travail" sur les plateaux de tournage, a expliqué la première présentatrice de la soirée de gala, l'actrice et réalisatrice Regina King.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.