22/02/2020 07:40
L’approbation des accords de libre-échange et de protection des investissements Vietnam - UE par le Parlement européen ouvre un nouveau chapitre 30 ans après l’établissement de leurs relations diplomatiques (28 novembre 1990).

>>EVFTA et EVIPA : une nouvelle porte s’ouvre
>>Accueillir les flux de capitaux en provenance de l’UE
>>EVFTA - Opportunités et defies pour les entreprises nationales


L’EVFTA et l’EVIPA ouvrent d’énormes opportunités aux entreprises vietnamiennes.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Les relations entre le Vietnam et l’Union européenne (UE) ont connu un développement rapide et efficace depuis l’établissement de leur partenariat et de leur coopération intégrale en 2012. L’UE, qui considère le Vietnam comme un partenaire important dans la région Asie-Pacifique, souhaite qu’il continue de contribuer activement au renforcement des liens de coopération avec les autres pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

EVFTA, un accord historique

"La ratification par le Parlement européen de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Vietnam (EVFTA) est un événement significatif", souligne Trân Tuân Anh, membre du Comité central du Parti communiste du Vietnam et ministre de l’Industrie et du Commerce. "Il s’agit du premier accord commercial de libre-échange à être ratifié par le nouveau Parlement européen. C’est aussi le premier accord que l’UE signe avec un pays en développement d’Asie-Pacifique", explique-t-il.

Selon lui, le sens profond que prend ce vote s’exprime sous plusieurs aspects.

Premièrement, la ratification de l’EVFTA démontre l’engagement des deux parties dans l’élaboration d’un mécanisme commercial ouvert, équitable et basé sur des régulations communes. Il posera non seulement les conditions préalables à la réforme et à l’élaboration de nouvelles règles du commerce international au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) mais constituera aussi un modèle pour la formulation d’un accord de libre-échange entre l’UE et l’ASEAN à l’avenir.

Produits laitiers importés vendus au supermarché Vinmart.
Photo : Phuong Nga/CVN

Deuxièmement, la ratification de l’EVFTA illustre la confiance de l’UE envers le Vietnam, un partenaire intégral dont la coopération est primordiale, d’autant plus  dans le contexte actuel d’instabilité de l’économie mondiale. Le pays se montre actif, réactif et créatif dans la mise en œuvre des mécanismes de coopération économique ainsi que dans ses participations aux forums régionaux et internationaux. Cette année, il assume simultanément deux responsabilités : celle de président de l’ASEAN en 2020 et celle de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU en 2020-2021.

Troisièmement, la ratification de l’EVFTA prouve que le Vietnam s’investit toujours plus dans la mise en place des engagements économiques et commerciaux internationaux, malgré son manque de ressources et son niveau de développement. Alors qu’il peinait à rattraper la course, pour la première fois, il fait partie des pays d’Asie-Pacifique en tête  dans le processus d’intégration à l’économie internationale.

---------------------------------------

L'EVFTA constitue le premier accord
de libre-échange à être ratifié
par le nouveau Parlement européen.


-------------------------------------------------------
 
"L’approbation par une majorité écrasante au Parlement européen témoigne de l’évaluation positive de l’UE vis-à-vis du Vietnam et de la confiance qu’elle porte dans le processus de réforme du pays", estime l’ambassadeur Pier Giorgio Aliberti, chef de la Délégation de l’UE au Vietnam. "Nous nous engageons à travailler en étroite collaboration avec le Vietnam pour assurer le succès de l’EVFTA", dit-il, avant d’ajouter que l’UE s’efforcera de sensibiliser les citoyens et entreprises des 27 États membres aux avantages qu’ils offriront.

Prêt à saisir les opportunités

Selon une étude du ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement, l’EVFTA et l’accord de protection des investissements Vietnam - UE (EVIPA) devraient aider le PIB du pays à progresser de 4,6% et ces exportations vers l’UE à augmenter de 42,7% d’ici 2025. De son côté, la Commission européenne prévoit une croissance de 29% des exportations vers le Vietnam d’ici 2035.

Graphique : Truong Trân - Phuong Nga/CVN

"Ces accords offrent une occasion unique de faire avancer l’objectif de l’UE de devenir un acteur géopolitique qui défend le commerce multilatéral, rejette le protectionnisme et relève les normes en matière de travail, d’environnement et de droits de l’homme dans le monde entier. Ils stimuleront la prospérité, créeront des emplois nouveaux et mieux rémunérés, réduiront les coûts des entreprises, grandes et petites, et leur donneront un meilleur accès aux marchés", déclare Geert Bourgeois, membre du Parlement européen et rapporteur de la Commission du commerce international sur l’EVFTA et l’EVIPA.

"La ratification de l’EVFTA et l’approbation de l’EVIPA constituent un signe positif. Cependant, le plus important, prochainement, sera notre capacité à nous préparer à la mise en œuvre de ces deux accords, notamment de l’EVFTA qui exige des normes rigoureuses dans de nombreux domaines comme l’emploi, le développement durable, la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), les achats du gouvernement et les investissements publics", remarque le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh.

En ce qui concerne le secteur du travail, l’Assemblée nationale (AN) du Vietnam a déjà pris des mesures concrètes, lesquelles montrent leur rôle actif dans la réponse aux exigences de l’accord. En effet, en juin 2019, elle a ratifié la Convention N°98 de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur le droit d’organisation et de négociation collective. Elle a aussi approuvé la Loi du travail révisée lors de la 8e session de l’AN de la XIVe législature tenue en novembre 2019 à Hanoï. Dans un futur proche, ses missions les plus urgentes seront de déployer de manière synchrone les nouveaux contenus des deux accords pour assurer à la fois les intérêts des travailleurs dans le processus d’intégration économique internationale et la stabilité politique, la sécurité nationale et l’ordre social, au service du développement durable du pays.

Selon le commissaire européen au commerce Phil Hogan, l’EVFTA et l’EVIPA favoriseront l’accès de l’UE au marché vietnamien, qui compte aujourd’hui un important nombre de jeunes travailleurs, la garantie d’un environnement stable pour les investisseurs, ainsi que la protection des droits des travailleurs. 

L’interface du site web http://evfta.moit.gov.vn qui fournit des informations sur l’EVFTA.
Photo : Phuong Nga/CVN

En ce qui concerne les autres domaines, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a chargé les ministères et organisations concernés d’élaborer précocement le Programme d’action du gouvernement sur la mise en œuvre de l’EVFTA et de l’EVIPA. "C’est un travail déterminant", juge Trân Tuân Anh. Car, à la différence des accords de libre-échange déjà signés par le Vietnam qui ne se concentrent que sur la diminution de la taxe douanière, l’EVFTA est un accord de nouvelle génération, englobant une gamme de contenus innovants.

Afin d’exploiter au mieux les opportunités offertes par l’EVFTA et l’EVIPA, les entreprises doivent améliorer rapidement leurs capacités d’accès au marché. Pour conséquent, il faut se renseigner activement et intégrer les engagements du Vietnam et des partenaires afin d’être en conformité lorsque ces accords entreront officiellement en vigueur.

Regain d’enthousiasme des PME

La ratification de l’EVFTA et l’approbation de l’EVIPA par le Parlement européen apportent un nouveau souffle et un regain d’enthousiasme parmi les dirigeants des petites et moyennes entreprises (PME) au Vietnam. "Je regarde souvent le site web du ministère de l’Industrie et du Commerce sur l’EVFTA, à l’adresse http://evfta.moit.gov.vn. Je souhaite que ces deux accords entrent officiellement en vigueur le plus tôt possible. Cela offrira aux PME la possibilité de s’ouvrir à un marché complètement nouveau. Par ailleurs, leur mise en œuvre nous permettra aussi d’économiser pas mal de frais douaniers par an", se réjouit Frank Nguyên, directeur général d’Indochine Tile, entreprise de matériaux de construction.

Une fois entrée en vigueur, l’EVFTA permettra d’éliminer 86% des barrières tarifaires sur les marchandises exportées pour le Vietnam, et plus de 99% après sept ans. De son côté, le Vietnam supprimera immédiatement 48,5% des lignes tarifaires d’importation pour les marchandises en provenance de l’UE, 91,8% après sept ans et 98,3% après dix ans.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.