23/02/2021 11:51
Etienne Daho fait don de 34 tenues de scène et de ville au Musée de la mode de la ville de Paris, a annoncé lundi 22 février le Palais Galliera.
>>La plupart des grands noms absents de la Fashion Week de New York
>>En Espagne, un créateur fait le pari de la haute couture dans son village natal

Etienne Daho et Vanessa Paradis, le 12 février à la Seine Musicale à Boulogne-Billancourt près de Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Les tenues de scène sont des compagnons de route et des armures dans lesquelles on se glisse pour devenir l’Autre. Elles sont chargées de toutes les énergies et émotions", écrit le chanteur, cité dans un communiqué du Palais Galliera.

Datant de 1983 à 2019, les tenues au style pop-rock d'Etienne Daho sont signées Dior, Céline ou encore Saint Laurent et "jalonnent sa carrière pour les transmettre aux générations futures", explique le musée.

Le chanteur a daté et documenté chacune d'elles, allant de la marinière Saint James portée en 1984 sur la couverture de son album La Notte, La Notte, à son perfecto de cuir noir, pièce fétiche de l'artiste.

Sur 34 tenues, six sont des vestes de smoking réalisées entre 2014 et 2019 par Heidi Slimane, le créateur le plus présent de cette collection, alors à la tête de Saint Laurent avant de passer chez Celine. Renvoyant au vestiaire des rockeurs des années 1960 et 1970, elles reflètent le goût de l'artiste pour le vintage.

Issu de la scène rock et new wave rennaise de la fin des années 70, amoureux de la musique des années 60, Etienne Daho s'est établi dans les années 80 comme le chef de file de la pop hexagonale, connu notamment pour ses tubes Week-end à Rome, Tombé pour la France ou encore Le premier jour (du reste de ta vie).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.