26/11/2021 22:11
La crise entre Paris et Londres a franchi un nouveau cap vendredi 26 novembre avec l'annulation par Gérald Darmanin de sa rencontre avec son homologue britannique Priti Patel à une réunion dimanche 28 novembre sur le dossier des migrants, en réponse aux propos de Boris Johnson demandant à la France de reprendre les immigrés arrivant en Grande-Bretagne.
>>En Île-de-France, les campements ont disparu, pas les migrants
>>L'UE veut sanctionner les entreprises impliquées dans le trafic de migrants
>>Bélarus : les migrants se massent à la frontière, vers de nouvelles sanctions de l'UE et des États-Unis

Carte et photo satellite de la Manche dans sa partie la plus étroite entre la France et le Royaume-Uni et de la mer du Nord, localisant la zone où un bateau avec des migrants à bord a fait naufrage.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans un message à Mme Patel, le ministre de l'Intérieur estime que si la lettre du Premier ministre britannique au président français Emmanuel Macron est une "déception", le fait d'avoir rendu public ce courrier est "pire" encore. En conséquence de quoi, Gérald Darmanin a annulé la venue de Priti Patel. Ce différend intervient moins de deux jours après le naufrage d'un navire au large de Calais, qui a entraîné la mort de 27 migrants.

Il s'agit du drame migratoire le plus meurtrier depuis la hausse en 2018 des traversées de la Manche, face au verrouillage croissant du port français de Calais (Nord de la France) et du tunnel ferroviaire, empruntés jusque-là. Si la France et le Royaume-Uni semblaient jusqu'ici vouloir taire leurs désaccords et améliorer leur coordination, Boris Johnson a demandé jeudi soir 25 novembre à Emmanuel Macron de reprendre tous les migrants arrivant en Angleterre depuis la France.

"Je propose que nous mettions en place un accord bilatéral de réadmission pour permettre le retour de tous les migrants illégaux qui traversent la Manche", a indiqué le dirigeant britannique dans une lettre publiée sur Twitter, évoquant des accords similaires conclus par l'UE avec le Bélarus ou la Russie. Semblant sur la même longueur d'ondes, la ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel a appelé à un "effort international coordonné", devant les députés britanniques.

La lettre de M. Johnson est "indigente sur le fond et déplacée sur la forme", a pour sa part déclaré vendredi matin 26 novembre le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, sur BFMTV.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.