Engouement des Saïgonais pour les vélos partagés

Hô Chi Minh-Ville s’est récemment équipée d’un système de vélos en libre-service pour faciliter les déplacements des habitants.

>>Hô Chi Minh-Ville expérimente les vélos en libre-service

>>Adopter des modes de vie plus verts

>>De petites actions pour changer les mentalités

>>Le tourisme vert, la tendance post-COVID

Expérimentation des vélos en libre-service.
Photo : BTT/CVN

Exploité par le groupe vietnamien Tri Nam, le système de vélos partagés, intitulé "Mobike", a été mis en service le 16 décembre 2021, dans le 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. Quelque 500 vélos sont placés dans 43 stations.

Selon le président du conseil d’administration de cette entreprise, Dô Ba Dân, ce projet avait été approuvé en avril dernier mais avait dû être reporté en raison de la pandémie. Lors de la première phase de la période d’essai, qui durera d’un à trois mois, chaque utilisateur bénéficiera d’une heure gratuite d’utilisation du vélo.

Le prix de location sera ensuite de 5.000 dôngs pour une demi-heure et 10.000 dôngs pour une heure.

L’apparition de Mobike fait la joie des habitants. Nguyên Thanh Tuân, étudiant dans l’arrondissement de Tân Binh, ne cache pas son enthousiasme : "Ce service est très intéressant, non seulement pour les habitants mais aussi pour les voyageurs qui pourront l’utiliser pour visiter les sites touristiques de la ville", a-t-il déclaré.

Pour les personnes âgées comme Lê Van Toàn, de l’arrondissement de Go Vâp, il est un moyen de transport efficace et présente des bienfaits à la fois pour la santé et la qualité de l’air. "À mon avis, les vélos conviennent à tous grâce à leur coût de location abordable. On peut même les utiliser pour faire sa gym !",

a-t-il partagé.

L’objectif du système de vélos en libre-service est d’encourager les habitants à réduire l’usage des véhicules personnels à moteur, contribuant à désengorger le centre-ville et à limiter la pollution atmosphérique.

"J’espère qu’à l’avenir, il y aura des voies réservées aux vélos pour stimuler les citoyens à les utiliser davantage", a exprimé Thu Hanh, de la ville de Thu Duc.

My Anh/CVN
Infographie: Vietnam+/CVN

back to top