Énergie : le baril de Brent recule à 85,56 USD

Les prix du pétrole poursuivaient lundi 26 septembre leur déclin de la semaine passée à cause de perspectives économiques de plus en plus sombres, laissant craindre pour la demande de brut.

>> Le pétrole en baisse sur des craintes d'un affaissement de la demande

>> Pétrole : plus de 1,2 milliard d'USD de chiffre d’affaires des lots 01 et 02

Une raffinerie de pétrole dans la ville de Ras Lanuf, au Nord de la Libye.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre baissait de 0,68%, à 85,56 USD.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison le même mois, perdait 0,72% à 78,17 USD.

"Le prix du pétrole s'est considérablement replié par rapport aux sommets atteints au cours des derniers mois", commente un analyste.

"La combinaison de la hausse du dollar et de l'impression d'un manque de demande en raison des craintes de récession ont fait baisser le prix", poursuit-il, bien que cette baisse des cours réduise également "un élément de pression inflationniste".

Le brut est "en passe de perdre tous les gains de 2022 (...) à cause de la détérioration des perspectives économiques mondiales et de la hausse du dollar", appuie un autre analyste.

Depuis début 2022, le Brent est en hausse d'environ 9%, et son homologue américain le WTI d'environ 3%, bien loin de leur pic de mars à respectivement 139,13 USD et 130,50 USD.

APS/VNA/CVN

back to top