13/07/2019 23:00
Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a eu vendredi soir 12 juillet une conversation téléphonique avec le secrétaire américain à la Défense par intérim, Mark Esper, suite à la livraison en Turquie de la première cargaison d'équipements du S-400, fleuron de la défense antiaérienne russe.
>>Pompeo cherche à rassurer sur la stratégie américaine au Moyen-Orient
>>Turquie: les missiles S-400 russes devraient être livrés en début juillet

Le système de défense russe S-400 est exposé à Moscou.
Photo: AFP/VNA/CVN

"L'acquisition du système de défense russe S-400 par la Turquie n'était pas une question de préférence, mais une nécessité. L'évaluation est toujours en cours sur la proposition d'acquisition du système antimissiles Patriot (des États-Unis)", a déclaré M. Akar, cité par l'agence de presse turque Anadolu.

Le ministre a déclaré que la position de la Turquie sur les avions de combat F-35 n'a pas changé et que le pays a jusqu'à présent rempli toutes ses obligations. "La détérioration des relations turco-américaines ne sert ni la Turquie, ni les États-Unis, ni l'OTAN", a-t-il souligné.

Trois avions cargo russes transportant des composants du système antimissile russe S-400 sont arrivés vendredi 12 juillet à la base aérienne de Mürted, dans la capitale turque, Ankara. Les livraisons se poursuivront dans les prochains jours, a affirmé le ministre aux médias plus tôt vendredi 12 juillet.

Washington a menacé à maintes reprises de suspendre la vente de ses chasseurs F-35 à Ankara, si ce dernier achetait le S-400. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a insisté sur le fait qu'il s'agissait d'"un accord irrévocable", affirmant qu'Ankara ne reculerait pas, "quelles qu'en soient les conséquences".

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Ninh Binh accueillera l’Année nationale du tourisme 2020 "Hoa Lu - ancienne capitale du millénaire" sera le thème de l’Année nationale du tourisme 2020 qui sera organisée dans la province de Ninh Binh, au Nord. L’information a été rendue publique lors de la première réunion du Comité national de pilotage de l’Année nationale du tourisme 2020 - Ninh Binh, tenu à Hanoï mercredi 21 août.