Des œuvres en céramique à Truong Sa

La peintre Nguyên Thu Thuy a achevé en 2012 un grand drapeau national en céramique sur l’île de Truong Sa Lon. Depuis, elle ne cesse de créer des œuvres sur différentes îles du pays, toutes en ce matériel traditionnel du Vietnam.

>> Des fresques en céramique gigantesques

>> Inauguration d’un modèle de borne de souveraineté sur l’île de Truong Sa Lon à Khanh Hoà

>> La pagode de Truong Sa Lon, une «borne religieuse» aux confins du pays

Le drapeau géant en céramique sur l’île de Truong Sa Lon. 
Photo : NVCC/CVN

Nguyên Thu Thuy est l’auteure de la fameuse route de céramique qui borde le fleuve Rouge, achevée en 2010, à l’occasion du millième anniversaire de Thang Long-Hanoï. Un an après, le destin lui a offert l’opportunité de venir sur l’île de Truong Sa Lon relevant de Truong Sa (Spratly).

"La première fois que je suis venue à Truong Sa Lon, j’ai ressenti des émotions indescriptibles. Au milieu de la terre, du ciel de la mer, la fierté nationale a grandi en moi et un drapeau national géant est apparu devant mes yeux. L’idée de créer un drapeau national à Truong Sa Lon est partie de là", se souvient Thu Thuy.

Le toit de la salle de réunion qui mesure 15 m x 20,8 m, au centre de cette île est approprié pour faire un grand drapeau. Le matériau choisi est la céramique, car cette matière peut résister au soleil et aux embruns marins.

Marqueur de la souveraineté

De retour de l’île de Truong Sa Lon, la peintre était déterminée à mettre en œuvre son idée. Elle a collaboré avec la compagnie des arts Tân Hà Nôi, qui avait déjà travaillé avec elle sur la fameuse route de céramique qui borde le fleuve Rouge. Cette œuvre n’est pas seulement artistique, mais a aussi une grande signification en tant que marqueur de la souveraineté sacrée de la Patrie.

Après une période de conception, le drapeau a été minutieusement assemblé à partir de petites mosaïques en céramique. Ces dernières (3 cm x 3 cm chacune) ont été cuites à 1.200°C par des artisans du village de poterie de Bat Tràng (en banlieue de Hanoï), créant le fond rouge vif du drapeau. L’étoile jaune a été formée avec des mosaïques plus élaborées.

La peintre Nguyên Thu Thuy. 
Photo : NVCC/CVN

"Si faire la route de la céramique qui borde le long du fleuve Rouge était difficile, il est encore plus difficile de faire le drapeau, partage la peintre. Le transport des mosaïques en céramique vers les îles de Truong Sa n’a pas été pas facile".

Tous les carrelages ont été emballés dans 94 boîtes, chacune pesant près de 100 kg, acheminées de Hanoï vers le port de Cam Ranh (province de Khanh Hoà, Centre) et le port de Cat Lai (Hô Chi Minh-Ville), puis ont continué leur chemin par voie maritime jusqu’à l’île de Truong Sa Lon.

Après avoir terminé ce drapeau géant, Thu Thuy a eu l’idée de construire une carte du Vietnam en céramique sur la même île. À partir du modèle de la carte de la Marine, l’artiste et ses collègues de la compagnie Tân Hà Nôi ont commencé à travailler sur une grande planche en argile. “Afin de créer la carte en céramique, les artisans de Bat Tràng ont utilisé des techniques d’impression sur poterie à feu vif pour graver chaque lieu, chaque nom de l’île, de la péninsule, du haut-fond et du récif tout le long des eaux territoriales du pays", indique la peintre.

Elle est donc retournée à Truong Sa Lon pour assembler les 88 mosaïques de la carte du Vietnam. Une fois les travaux terminés, elle s’est exclamée : "Avec cette carte, réalisée dans un matériel traditionnel du Vietnam, nous affirmons haut et fort la souveraineté du pays".

Des mosaïques bien décorées

Une fresque réalisée par l’artiste Nguyên Thu Thuy, sur l’île de Truong Sa Lon. 
Photo : NVCC/CVN

En 2014, Nguyên Thu Thuy a poursuivi sa lancée de construire des fresques à Truong Sa Lon. Ayant pour thème "Truong Sa - force du Vietnam", deux fresques ont été installées sur deux murs situés au bout de l’embarcadère de l’île. Celle de droite mesure 4,8 m de haut et 20 m de long.

Elle représente neuf différents corps de métier. Au milieu, on trouve un garçon, sourire aux lèvres, qui porte une colombe en train de s’envoler. Cette image symbolise l’aspiration à la paix du peuple vietnamien.

"Dans la première fresque, neuf personnes au visage resplendissant de joie et de fierté se tiennent sous le drapeau national. À leur côté, on observe les ressources maritimes du pays, comme des plates-formes pétrolières et des sous-marins sophistiqués. L’œuvre montre la nécessité de défendre le territoire national mais aussi les intérêts économiques du pays. Tâche qui repose sur chaque citoyen vietnamien", explique l’artiste.

À gauche, la seconde fresque a la même dimension que la première. Déjà écaillée par le vent marin, elle a été posée sur un panneau de propagande en laque. Deux peintres Nguyên Thu Thuy et Nguyên Hoàng Tùng ont rajusté le visage, la posture et la tenue des personnages sur le panneau pour les rendre plus nettes.

"À chaque visite à Truong Sa, j’ai de nouvelles inspirations créatives. Plus j’aime ces îles, plus j’aime le Vietnam et ses habitants, j’admire la contribution à la protection de la Patrie des soldats en mission", confie l’artiste.

La même année, en se rendant sur l’île de Son Ca à Truong Sa, la peintre a vu un parc d’environ 400 m2 nommé "général Vo Nguyên Giap". À ce moment, l’idée de mettre une statue du général dans le parc lui est apparue. Peu de temps après, la statue, de 1,76 m de haut et en grès gris-vert monolithique, a été réalisée par le sculpteur Lê Dinh Bao.

Dans le parc, derrière cette statue, se trouve un mur en forme d’arc de 24 m de long et de 2,5 m de haut. Sur ce dernier, l’artiste a fixé près de 300 pièces en céramique montrant des photos documentaires sur la vie du général Vo Nguyên Giap.

Quê Anh/CVN

back to top