27/11/2020 17:26
Le Fonds souverain russe a annoncé vendredi 27 novembre avoir conclu un accord avec le groupe pharmaceutique indien Hetero pour la production de plus de 100 millions de doses annuelles du vaccin russe contre le coronavirus, Spoutnik V.

>>COVID-19 : en attendant les vaccins, de nouvelles restrictions un peu partout
>>Plus de neuf millions de cas de coronavirus en Inde
 

Le vaccin Spoutnik V est actuellement en phase 3 d'essais cliniques randomisés en double aveugle. Photo : Reuters/VNA/CVN


"Hetero, l'un des principaux fabricants indiens de médicaments génériques, a accepté de produire en Inde plus de 100 millions de doses par an" de Spoutnik V, a annoncé dans un communiqué du Fonds souverain russe (RDIF), qui a financé le développement du vaccin, ajoutant que la production devra commencer "début 2021".

Selon le communiqué, des essais cliniques du vaccin en phase II et III sont actuellement en cours en Inde. "Grâce à notre coopération avec Hetero, nous serons en mesure d'augmenter considérablement la capacité de production et de fournir à la population indienne une solution efficace dans cette période difficile de la pandémie", a commenté le patron du fonds, Kirill Dmitriev, cité dans le communiqué.

Le RDIF précise que des "demandes" pour plus de 1,2 milliard de doses du vaccin Spoutnik V ont été faites par "plus de 50 pays". Outre l'Inde, le vaccin doit être notamment produit au Brésil, en Chine ou en République de Corée, selon la même source.

Mardi 24 novembre, la Russie a affirmé que Spoutnik V, développé par le centre de recherches Gamaleïa de Moscou, était efficace à 95%, un résultat équivalent aux vaccins développés par l'alliance Pfizer/BioNTech et l'entreprise américaine Moderna.

"Le prix d'une dose de Spoutnik V pour le marché international sera de moins de 10 dollars", avait précisé le Fonds souverain russe. Le vaccin Spoutnik V est actuellement en phase 3 d'essais cliniques randomisés en double aveugle - quand ni le patient ni le médecin ne savent s'il s'agit d'un placebo - auprès de 40.000 volontaires.

La concurrence internationale fait rage pour développer un vaccin au virus responsable de la pandémie qui a paralysé des pays entiers depuis le début de l'année. La Russie est déterminée à faire la course en tête et avait annoncé dès août, avant même des essais cliniques à grande échelle, l'efficacité de Spoutnik V, suscitant des doutes au sein de la communauté scientifique internationale.


APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.