01/06/2020 17:22
La Thaïlande pourrait perdre jusqu’à 14,4 millions d’emplois au cours des deuxième et troisième trimestres de cette année, en raison de l’épidémie de coronavirus et de la sécheresse, selon le Conseil national de développement économique et social (NESDC).
>>Les exportations thaïlandaises de riz face au désavantage des prix
>>La Thaïlande développe des robots médicaux

L’économie thaïlandaise a lourdement souffert au début de l’année 2020.
Photo : siamactu.fr/CVN

Sur ce total, quelques 8,4 millions de travailleurs risquent de perdre leur emploi, dont 2,5 millions dans le secteur du tourisme (hors commerce de détail et de gros), 1,5 million dans le secteur industriel et 4,4 millions dans d’autres emplois du tertiaire, a indiqué le NESDC.

Le secteur du tourisme emploie 3,9 millions de personnes, et le secteur industriel, déjà affaibli par la guerre commerciale, 5,9 millions. Un total de 6 millions d’agriculteurs sont touchés par la sécheresse, a déclaré Thosaporn Sirisamphand, secrétaire général du NESDC.

La Thaïlande pourrait perdre jusqu'à 2 millions d'emplois cette année, en particulier dans le secteur du tourisme. Selon lui, le taux de chômage est attendu entre 3% et 4% cette année – il tourne autour de 1% habituellement – ce qui correspondrait au taux observé lors de la crise financière asiatique de 1997/98.

Programme de soutien économique de 58 milliards d'USD

Le gouvernement thaïlandais a mis en place une allocation mensuelle de 5.000 bahts distribuée pendant trois mois à 14 millions de personnes au lieu des 9 millions prévues initialement. Le 31 mai, la Chambre des représentants de Thaïlande a approuvé un programme de soutien économique de 1.900 milliards de bahts (58 milliards d'USD) pour atténuer l’impact du coronavirus.

Le projet de loi comprend un plan du gouvernement pour emprunter 1.000 milliards de bahts, dont 600 milliards de bahts seront destinés aux travaux de santé publique et aux mesures de secours, et le reste à la reconstruction de l'économie et à la création d'emplois.

Sur le total de 1.000 milliards de bahts d’emprunt du gouvernement, 600 milliards de bahts seront destinés aux travaux de santé publique et aux mesures de secours, et le reste à la reconstruction de l'économie et à la création d'emplois. La Banque centrale de Thaïlande fournira 900 milliards de bahts supplémentaires en prêt et en soutien aux obligations des entreprises.

Ce projet de loi doit ensuite être approuvé par le Sénat, qui devrait se réunir début juin. Les dernières mesures font suite à des milliards d'USD de mesures de relance introduites plus tôt cette année pour faire face à l'impact du coronavirus sur l'économie thaïlandaise, qui entre dans une récession.

La Thaïlande a commencé ce mois-ci à assouplir progressivement certaines restrictions pour contenir le virus. Davantage d'entreprises classées à risque moyen à élevé, notamment cinémas et salles de sport, seront autorisées à rouvrir le 1er juin. L'économie thaïlandaise se contracterait considérablement en 2020 et l'inflation deviendrait négative, a estimé la Banque centrale de Thaïlande. Le 31 mai, la Thaïlande a signalé quatre nouveaux cas de coronavirus. Le pays a confirmé 3.081 cas et 57 décès depuis le début de l'épidémie en janvier.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Les activités de divertissement nocturne seront rouvertes à Hôi An Un large éventail d'activités culturelles et artistiques dans le cadre du projet "Rue de nuit", lancé par le Centre municipal de la culture, des sports, de la radio et de la télévision de Hôi An dans la province de Quang Nam, a officiellement repris le week-end dernier.