gt;>gt;Start-up et innovation chez deux lycéens hanoïens >gt;>gt;Créer de meilleurs débouchésnbsp; " />
14/03/2021 07:13
La pandémie de COVID-19 a lourdement impacté les circuits d’approvisionnement et de commercialisation des produits agricoles. Il apparaît désormais nécessaire et même urgent de déployer des mesures synchrones pour pallier à ces lacunes.

>>La transformation, "bouée de sauvetage" des produits agricoles
>>Start-up et innovation chez deux lycéens hanoïens
>>Créer de meilleurs débouchés 

Les agriculteurs ont subi une forte baisse de leurs revenus en raison de la chute record du prix des produits agricoles.
Photo : VNA/CVN

La famille de Dô Van Chung, dans la commune de Pham Trân, district de Gia Lôc, province de Hai Duong, vit de la culture de choux, courges ou melons. Elle n’avait jamais rencontré autant de difficultés qu’en ce début d’année lunaire, quand Hai Duong a dû être confinée et que des mesures de distanciation sociale ont été déployées afin d’endiguer la crise sanitaire dans cette province. Cette famille a subi une forte baisse de ses revenus en raison de la chute record du prix des produits agricoles.

Participation de toute la société

"Nous avons quelques +sào+ (un sào équivaut à 360 m², ndlr) de terres agricoles. Cette année, le rendement moyen du chou a dépassé les deux tonnes/ha pour une valeur totale de seulement 2.000.000 de dôngs, soit une baisse de 70% en glissement annuel, faute de débouchés", a confié Dô Van Chung, avec beaucoup de tristesse.

La consommation des produits agricoles est fortement affectée par la pandémie de COVID-19.
Photo : Phuong Nga/CVN

Le COVID-19 a frappé de plein fouet la vente des produits des agriculteurs de Hai Duong. D’importantes quantités de tomates, choux, carottes, choux-raves ont été récoltées… et stockées dans les entrepôts de la province. Ces denrées ne pouvant être distribuées ont fini par pourrir sur place.

"Depuis février, nous récoltons les melons. La commercialisation est lente, bien que le prix ait baissé fortement pour s’établir à environ 11.000-12.000 dôngs/kg contre 35.000 dôngs/kg avant la pandémie", s’est désolé Phùng Danh Ut, un producteur dans la commune de Pham Trân.

En raison des réglementations de prévention et de contrôle de la pandémie et de l’interdiction de déplacement hors de la province, les agriculteurs n’ont pas pu transporter leurs produits vers les autres villes et provinces. Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, début février dernier, plus de 90.760 tonnes de produits agricoles de Hai Duong n’ont pas trouvé preneur.

Conscient de l’ampleur de la perte des agriculteurs, le gouvernement a demandé aux ministères et organisations concernées d’accompagner les producteurs subissant des pertes.

Membres de la Croix-Rouge vietnamienne déchargant des produits agrioles.
Photo : VNA/CVN

Dans le cadre d’une campagne de "sauvetage" des produits agricoles qui se déroule jusqu’à la mi-mars, des antennes de la Croix-Rouge vietnamienne mettent en place des activités d’achat, coordonnent l’approvisionnement et organisent des points de vente dans plusieurs villes et provinces.

"L’antenne de la Croix-Rouge à Hai Duong sélectionne les produits répondant aux normes d’hygiène alimentaire, puis les envoient au Comité central et à l’antenne à Hanoï, qui les répartissent dans les points désignés", a déclaré Nguyên Thi Xuân Thu, présidente du Comité central de la Croix-Rouge vietnamienne.

La Croix-Rouge veut contribuer à promouvoir l’esprit de partage et de solidarité de toute la société pour soutenir les localités confrontées aux difficultés causées par la pandémie de COVID-19. Elle appelle les gens à soutenir activement les paysans afin qu’ils puissent générer des revenus suffisants pour assurer leur vie quotidienne.

Un point de vente de produits agricoles de la province de Hai Duong (Nord) à Hanoï.
Photo : Phuong Nga/CVN

À Hai Duong, l’une des mesures déployées est l’application de la technologie informatique, en créant des groupes de discussion sur Zalo qui ont pour mission de renforcer les liens entre paysans, entreprises et organes compétents et de former une chaîne fermée allant de la production à la transformation et à l’exportation. Cela a permis de garantir les intérêts des parties concernées.

"Pour soutenir les habitants, nous avons promu les produits agricoles locaux sur le portail Internet d’information des communes et dans les groupes de discussion sur Zalo. Nous avons également déployé diverses activités, notamment la présentation de programmes en faveur des agriculteurs et des rencontres commerciales sur Zalo", a précisé Nguyên Tiên Thanh, président adjoint du Comité populaire de Pham Trân. "Pendant la période de distanciation sociale, notre commune a vendu près de 800 tonnes de produits agricoles", a-t-il ajouté.

L’espoir d’un sauvetage durable

Les jeunes sont très actifs dans la campagne de "sauvetage" des produits agricoles.
Photo : Mai Anh/CVN

Grâce aux plates-formes technologiques, les agriculteurs ont pu promouvoir leurs produits et nouer des liens avec des entreprises pour assurer un marché de distribution stable. "Jusqu’à présent, près de 10.000 tonnes de fruits et légumes et environ 200 tonnes de viande de volaille en provenance de notre district ont été vendues", a fait savoir Dô Van Sang, vice-président du district de Gia Lôc.

Trân Trung Hung, directeur général de la compagnie Viettel Post a estimé que la technologie numérique, l’e-économie et la logistique intelligente sont des outils efficaces pour résoudre le problème de l’approvisionnement et de la commercialisation des produits agricoles. Pour fournir rapidement aux consommateurs des produits agricoles de qualité, Viettel Post a mis en place un système de logistique intelligent. Une fois que les agriculteurs ont confirmé leur commande sur le site voso.vn, Viettel Post rassemble toutes les commandes, centralise les produits et les transporte par lots pour les livrer aux consommateurs.

Le "sauvetage" durable des produits agricoles exige beaucoup d’efforts et de détermination, ainsi que la participation de l’ensemble du système politique, du monde des affaires et des citoyens. Les résultats encourageants obtenus depuis le début de l’année devraient stimuler la coordination entre les différents acteurs pour mettre en place des mesures synchrones permettant de renforcer la croissance agricole.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Bientôt l'ouverture de l’Année nationale du Tourisme 2021 La cérémonie d’ouverture de l’Année nationale du Tourisme 2021 aura lieu dans la soirée du 20 avril au site national spécial de l’ancienne capitale Hoa Lu, dans la commune de Truong Yên, district de Hoa Lu, province de Ninh Binh (Nord).