17/02/2021 08:08
Bonne gestion de la crise sanitaire, résistance de l’économie au choc mondial, renforcement des compétences… Le Vietnam a tiré son épingle du jeu l’année dernière dans un contexte international pourtant très anxiogène. Mais afin d’accélérer sa relance post-COVID-19, il doit agir vite.

>>Scénarios pour le tourisme post-COVID-19
>>Technologies 3D et réalité virtuelle pour promouvoir les visites culturelles
>>Les achats en ligne toujours en vogue en temps de post-COVID
>>Crise sanitaire : les entreprises privées en profitent pour évoluer

Malgré le contexte d’évolutions compliquées du COVID-19 dans le monde, le Vietnam a réussi à maintenir une croissance en 2020.
Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

La crise sanitaire et économique a éprouvé toutes les grandes puissances de la planète. Pourtant, le Vietnam est reconnu par la communauté internationale comme un exemple remarquable dans la prévention et la lutte contre la pandémie de COVID-19 ainsi que dans le développement socio-économique. Cela résulte des grands efforts et de la forte détermination du Parti, de l’armée et du peuple. Plusieurs politiques et mesures adoptées en temps opportun et bien mises en œuvre ont contribué à maintenir la production et les activités commerciales, à soutenir les personnes et les entreprises touchées par l’épidémie et à assurer le bien-être social.

Résultats satisfaisants

Selon le ministère du Plan et de l’Investissement, 2020 est considérée comme l’année la plus réussie du pays au cours des cinq dernières années. Lorsque la pandémie de COVID-19 a éclaté et que les catastrophes naturelles, les tempêtes et les inondations ont fait rage, le Vietnam est parvenu à mettre en œuvre le "double objectif".

Alors que de nombreux pays ont connu une décroissance, le Vietnam a enregistré une croissance de 2,91%, l’une des plus élevées du monde. Sa macroéconomie a été maintenue de manière stable avec une inflation de 2,31%. Dans le contexte de difficultés mondiales avec la rupture de plusieurs chaînes d’approvisionnement internationales, le chiffre d’affaires export-import du pays a encore atteint un niveau record de 543,9 milliards d’USD avec un excédent commercial de plus de 19 milliards. La production industrielle a augmenté de 4,7% en variation annuelle.

Les domaines de la culture, de la défense, de la sécurité et des relations extérieures… continuent d’être pris en considération, garantissant la stabilité de la vie des gens. En particulier, le nombre de ménages pauvres a été ramené à 2,75% en 2020 contre 3,75% en 2019. Le travail et l’emploi au 4e trimestre se sont redressés.

Opportunités multiples

De nombreuses organisations internationales ont fait des évaluations et prévisions optimistes sur l’économie vietnamienne dans le contexte d’épidémie de COVID-19 en estimant que le Vietnam était le seul pays d’Asie du Sud-Est à avoir affiché une croissance en 2020. Il bénéficiera du transfert de fonds d’investissement en provenance du monde entier. De plus, la signature de plusieurs accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux lui apportera des opportunités pour se développer, notamment l’entrée en vigueur en août 2020 de l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (EVFTA).

Selon le rapport de la Banque asiatique de développement (BAD) publié le 15 septembre 2020, le Vietnam devrait connaître une croissance de 6,3% en 2021. Le directeur national de la BAD au Vietnam, Andrew Jeffries, estime que la croissance solide de l’économie nationale en 2020 est liée en grande partie à l’efficacité des mesures gouvernementales pour contenir la propagation de l’épidémie.

Dans le cadre d’un récent rapport de l’Agence de notation américaine S&P Global Ratings, le Vietnam pourrait connaître après la pandémie la 2e plus forte croissance en Asie-Pacifique. Son PIB pourrait afficher une croissance de 11,2% en 2021, et ce grâce notamment à l’efficacité de sa lutte contre le coronavirus.

Nouveaux défis

Récolte de litchis dans la province de Bac Giang (Nord) pour l'exportation au Japon.
Photo : Dong Thuy/VNA/CVN

Lors de la session de clôture du 13e plénum du Comité central du Parti du XIIe mandat, le 9 octobre 2020, le secrétaire général du Parti et président de la République, Nguyên Phu Trong, a souligné qu’à côté des grandes réalisations obtenues, le pays devait faire face à de nombreux difficultés et défis. La croissance  économique a ralenti au niveau le plus bas depuis de nombreuses années, la production et le commerce ont diminué, de nombreuses entreprises ont rencontré des difficultés, voire ont dû fermer ou suspendre leurs activités. Les emplois et revenus de nombreux travailleurs ont été grandement affectés.

Le système financier et bancaire, qui garantit la sécurité sociale et le bien-être, est confronté à de nombreux risques et défis. La mise en œuvre d’un certain nombre de politiques et de mesures pour assurer la sécurité sociale et soutenir la production et les entreprises n’a pas atteint les objectifs et les exigences fixés.
C’est pour cette raison, selon Nguyên Phu Trong, qu’il est nécessaire de renforcer l’analyse et les prévisions de la situation épidémique et des perspectives socio-économiques dans le pays comme dans le monde. L’accent doit être mis sur la restructuration économique et le changement du modèle de croissance basé sur l’application des acquis technoscientifiques et de l’innovation. L’objectif est d’améliorer la croissance, de promouvoir le développement socioculturel durable et la formation des ressources humaines.

Le secrétaire général et président a exhorté le Parti et l’État à rester vigilants dans la lutte contre l’épidémie et à mettre l’accent sur les politiques et mesures visant à restaurer les activités commerciales et de production et à retrouver une dynamique de croissance.

Il a souligné la nécessité de perfectionner les lois, mécanismes et  politiques dans le domaine économique et d’améliorer l’efficacité de leur mise en œuvre. Il est important de trouver une solution radicale aux projets inefficaces et inactifs, de renforcer le décaissement des investissements publics et de mettre à profit les ressources mobilisées.

À son avis, la priorité doit continuer à être accordée au soutien aux travailleurs et entreprises touchés par la pandémie, à l’encouragement à l’entreprenariat, à l’accélération du règlement des créances douteuses et au renforcement de l’efficacité de la gouvernance et des activités des entreprises étatiques.

Synthèse de Huong Linh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.