25/09/2020 18:10
Le perchiste suédois Armand Duplantis, qui vient de surpasser la légende Sergueï Bubka en plein air, espère surfer sur sa forme resplendissante pour réaliser un nouvel exploit vendredi 25 septembre à Doha (Qatar), pour le dernier meeting de Ligue de diamant de la saison.
>>Athlétisme : Duplantis plus haut que Bubka
>>Athlétisme : l'heure du retour pour Mo Farah
>>Athlétisme : Duplantis a fait le show

Le perchiste américain Sam Kendricks lors du concours disputé en centre-ville à Lausanne, le 2 septembre. Photo : AFP/VNA/CVN

Génie de la perche depuis son plus jeune âge, "Mondo" Duplantis a repoussé cette année les limites de sa discipline. Après s'être emparé du record du monde du Français Renaud Lavillenie en février (6,17 m puis 6,18 m en salle), il a sauté 6,15 m à Rome la semaine dernière, surpassant la meilleure performance de l'histoire en plein air de la légende ukrainienne Sergueï Bubka.

La facilité apparente avec laquelle il a réalisé ces performances laisse imaginer une suite à sa magnifique série, alors que sa progression est continue. "Les jeunes talents sont toujours plus rapides, plus forts, notamment Mondo, qui est inarrêtable. C'est impossible d'empêcher la jeunesse de progresser", a constaté en conférence de presse le double champion du monde américain Sam Kendricks.

"Clairement de nouvelles attentes ont émergé. Si tu veux continuer à jouer avec Mondo à la perche, tu dois être prêt à te battre plus fort que personne ne l'a jamais fait dans l'histoire de ce sport. C'est parfois effrayant de se dire que je dois être meilleur que tous mes glorieux prédécesseurs, juste pour rester dans le coup."

Kendricks aime rendre hommage à son cadet (28 ans contre 20), mais il sait aussi qu'il représente la principale menace pour Duplantis, qui possède pour l'instant "seulement" un titre de champion d'Europe (conquis à Berlin en 2018 à 18 ans).

En octobre dernier, à Doha déjà, l'Américain avait su réaliser son meilleur concours de l'année le bon jour pour conserver son titre de champion du monde devant le Suédois (5,97 m tous les deux, Kendricks l'avait emporté aux essais).

"Le faire quand ça compte"

Duplantis, qui est né et a grandi aux États-Unis, retrouve vendredi 25 septembre Kendricks, mais aussi le champion olympique 2012 français Renaud Lavillenie. "Pour que l'on se souvienne de toi comme du meilleur de l'histoire, il faut savoir performer au bon moment, a admis Duplantis auprès de World athletics. Je pense que je suis un homme de championnats, que je sais tout donner quand ça compte vraiment, mais encore faut-il le prouver."

"Lors des prochains Jeux olympiques, Mondiaux ou Championnats d'Europe, je serai là et je ferai tout pour monter au sommet du podium. Tu peux sauter aussi haut que tu veux, mais si tu n'es pas capable de le faire quand ça compte..." Le meeting de Doha clôture pour la Ligue de diamant une saison tronquée par la pandémie du nouveau coronavirus, entre le report des JO à l'été 2021, l'annulation de l'Euro et une reprise très tardive pour les athlètes, début août pour les compétitions internationales.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Hanoï :  QR-Code pour tourisme en sécurité Dans le cadre du programme "Tourisme en sécurité au Vietnam", appliqué sur les entrepôts App Store (iOS) et Google Play (Android) ou scannez le code QR, le QR-Code a été mis en place à la Cité impériale de Thang Long, aux temples de Voi Phuc (temple des Éléphants agenouillés) et Quan Thanh.