Football
Angleterre : Kane et Tottenham font chuter City, la Premier League relancée

Manchester City battu samedi 19 février à domicile par Tottenham (3-2) sur un doublé de Kane, Liverpool qui revient à six points, avec un match en plus à disputer : le championnat d'Angleterre est totalement relancé à l'occasion de la 26e journée.

>>Angleterre : Arsenal plus que jamais candidat à la C1

>>Angleterre : Manchester City atomise Leeds et se détache

L'attaquant de Tottenham Harry Kane (gauche) auteur du doublé contre Manchester City du milieu Dejan Kulusevski (centre), le 19 février à Manchester.

Les Citizens ont été surpris par les Spurs (7e), portés par Harry Kane, auteur d'un doublé, dont le but de la victoire dans le temps additionnel d'un match fou. Ce même Kane que City avait dû renoncer à recruter l'été dernier...

L'équipe de Pep Guardiola voit s'arrêter son invincibilité, qui durait depuis le 6 novembre. Mais surtout, le leader du championnat voit Liverpool revenir à six points. Un écart qui pourrait encore se réduire puisque les Reds ont un match en retard à disputer, mercredi prochain 23 février à domicile face à Leeds.

Ultra-dominateurs, mais peu inspirés dans la dernière passe, et manquant cruellement d'un avant-centre, les joueurs de Manchester City ont explosé à trois reprises en contre.

Les Spurs ont ouvert le score dès leur première contre-attaque, avec le Suédois Dejan Kulusevski à la réception d'un centre de Heung-Min Son, lancé par Harry Kane (4e, 0-1).

Alors que City avait égalisé peu après la demi-heure de jeu par Ilkay Gündogan à la suite d'une mauvaise appréciation de trajectoire d'Hugo Lloris (33e, 1-1), les Londoniens ont profité d'une autre contre-attaque ultra-rapide, avec Son encore passeur décisif, et Kane cette fois à la finition (59e, 1-2).

Kane omniprésent

Les joueurs de Tottenham Hugo Lloris le gardien (gauche) et Harry Kane le buteur (droite) après la victoire sur le terrain de Manchester City, le 19 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'attaquant anglais, en très grande forme, a été tout proche de faire le break cinq minutes plus tard, de nouveau sur une passe de Son, puis encore dix minutes plus tard avec un but refusé pour hors jeu.

La défense de Tottenham a été beaucoup plus consistante que lors de ses trois sorties précédentes en championnat, toutes conclues par une défaite (sept buts encaissés contre Chelsea, Wolverhampton et Southampton).

La fin de match a été épique, assez proche du quart de finale mythique de Ligue des champions, en 2019, au même endroit (4-3 pour City, malgré tout éliminé).

Les champions d'Angleterre ont bien réussi à obtenir un penalty à la suite d'une main de Romero, et que Riyad Mahrez a transformé en force (2-2, 90+2), mais c'était avant que Harry Kane ne trompe une nouvelle fois Ederson sur un centre de Kulusevski (2-3, 90+5).

Le grand gagnant de cette journée est Liverpool, qui a renversé Norwich (3-1) en trois minutes.

Pour la deuxième fois en une semaine, Liverpool a douté par moments, après une première période où son adversaire, dernier du classement après ce match, a bien défendu et s'est montré menaçant en contre-attaque.

Les "Canaries" ont même ouvert le score au retour des vestiaires, après que la défense a laissé Josh Sargent s'infiltrer trop librement dans la surface et servir Milan Rashica, plus prompt que Joel Matip (48e, 0-1).

Comme sur le terrain de l'Inter Milan, mercredi 16 février (victoire 2-0), Liverpool a réussi à piquer son adversaire en un laps de temps très réduit. Sept minutes avaient suffi pour boucler le match à San Siro, trois seulement cette fois-ci, grâce à Sadio Mané (64e) puis Mohamed Salah (67e). Luis Diaz (81e) a mis fin au peu de suspense qui restait.

Chelsea quelconque avant Lille

Une semaine après avoir remporté la Coupe du monde des clubs face au club brésilien de Palmeiras (2-1 après prolongation), les Blues se sont contentés du strict nécessaire à Crystal Palace.

Distancés dans la course au titre avec seize points de retard sur Manchester City au coup d'envoi, les joueurs de Thomas Tuchel ont livré une copie assez quelconque et n'ont fait la différence qu'en toute fin de match grâce à Hakim Ziyech (89e).

Romelu Lukaku n'a touché le ballon que sept fois en quatre-vingt-dix minutes, dont deux en première période.

Arsenal s'est de son côté imposé logiquement face à Brentford (2-1), et ainsi pris sa revanche après la défaite du match aller, lors de la toute première journée et du premier match du promu en Premier League.

Sixièmes avec un point de retard sur Manchester United, les Gunners sont plus que jamais dans la course à la qualification pour la Ligue des Champions.

En début d'après-midi, Newcastle a obtenu un bon match nul sur le terrain de West Ham (1-1), qui lui permet de consolider son intéressante série de six matches sans défaite.

Kurt Zouma, le défenseur international français des "Hammers", a été copieusement sifflé lors de son retour sur le terrain (1-1), une dizaine de jours après la diffusion d'une vidéo le montrant violentant son chat.

Des supporters de Newcastle ont aussi agité des chats gonflables et sifflé Zouma à chaque fois qu'il touchait le ballon.

Le défenseur français, 27 ans, avait manqué le dernier match contre Leicester, après "s'être senti mal" à l'échauffement selon son club, et ce n'était que sa deuxième apparition depuis la publication de la vidéo sur les réseaux sociaux et le tollé qui a suivi.Sans Allan Saint-Maximin ni Kieran Trippier, blessés, et avec Bruno Guimaraes laissé sur le banc, Newcastle a de son côté montré une certaine maîtrise et des progrès réels, quatre mois après le rachat par un consortium saoudien.Ce match nul leur permet de garder une petite marge de sécurité sur la zone de relégation, avec quatre points d'avance sur Watford (18e), même si la victoire de Burnley à Brighton (3-0) les laisse à portée de tir.

AFP/VNA/CVN

back to top