JO-2022 : deuxième titre et troisième médaille pour la Chinoise Eileen Gu, sacrée en ski half-pipe

La Chinoise Eileen Gu, après ses médailles d'or en big air et d'argent en slopestyle, a été sacrée vendredi 18 février dans l'épreuve de half-pipe des JO-2022 de Pékin, dont elle s'impose encore un peu plus comme l'une des grandes stars avec ce triplé inédit en ski freestyle.

>>JO-2022 : le porte-drapeau français Kevin Rolland en finale du ski half-pipe

>>JO-2022 : Eileen Gu sur orbite pour un triplé historique

La Chinoise Eileen Gu après sa victoire dans l'épreuve de ski half-pipe, le 18 février aux Jeux olympiques de Pékin.
Photo : AFP/VNA/CVN

Née en Californie d'un père américain et d'une mère chinoise, la skieuse de 18 ans, objet de toutes les attentions dans le pays organisateur, a survolé comme attendu sa discipline de prédilection avec un meilleur run de 95,25 points, loin devant toutes ses rivales.

La Canadienne Cassie Sharpe, championne olympique 2018, a pris la deuxième place avec 90,75 points, devant sa compatriote Rachael Karker (87,75 points), médaillée de bronze.

Championne du monde en titre du half-pipe, Gu dispose d'une marge conséquente sur la concurrence dans cette discipline technique, dont elle s'est déjà adjugé le globe de cristal cette saison en s'imposant lors de chacune des étapes de Coupe du monde qu'elle a disputées.

À l'issue des qualifications, elle disait être "fatiguée" par l'enchaînement des épreuves depuis le début de la quinzaine olympique, après avoir soufflé l'or à la Française Tess Ledeux sur le big air, épreuve qui faisait son entrée au programme des Jeux en ski, et arraché au mental l'argent du slopestyle.

L'adolescente a tout de même encore réussi vendredi 18 février à produire deux runs de grande qualité dans le "demi-tube" du snowpark de Zhangjiakou, baigné de soleil mais balayé par un vent glacial après les chutes de neige de la veille.

Ses sauts, d'une amplitude unique chez les femmes, ont fait frissonner de plaisir les bénévoles et les quelques spectateurs chinois invités, pour une ambiance rare depuis le début de ces Jeux sous bulle sanitaire.


AFP/VNA/CVN

back to top