Accords de Paris : point de vue de l'opinion publique américaine rapporté par un expert américain

En repensant aux Accords de Paris de 1973, le peuple américain se souvient de l'importance de l'accord dans l'envoi de soldats américains participant à la guerre au Vietnam chez eux, l’échange de prisonniers de guerre et de ses effets indirects pour conduire à la fin de services militaires aux États-Unis.

>> Accords de Paris - aspiration à la paix

>> Le 50e anniversaire de la signature des Accords de Paris célébré en France

>> Des érudits japonais soulignent les significations des Accords de Paris de 1973

>> Une pépinière de la paix du Vietnam en France

Les négociations de paix entre les parties pour aboutir à la signature des Accords de Paris ont duré plus de quatre ans. 
Photo : Archives VNA/CVN

C’est ce qu’a estimé le Dr Andrew Wells-Dang, expert de haut rang sur le Vietnam du Centre d’Asie de l’Institut américain de la paix, lors d’un échange avec des journalistes de l’Agence Vietnamienne d’Information à Washington sur le point de vue de l'opinion publique américaine ainsi que les leçons tirées de cet accord d'importance historique.

Selon lui, en fait, les négociations de paix entre les parties pour aboutir à la signature des Accords de Paris ont duré plus de quatre ans. Au cours de cette période, des milliers d'Américains et des dizaines de milliers de Vietnamiens ont été décédés. Bien que les Accords de Paris n'aient pas complètement mis fin au conflit en Indochine, son importance était de réduire les tueries et les destructions au Vietnam.

Concernant la signification des Accords de Paris, le Dr Andrew Wells-Dang a déclaré qu'après la fin de la guerre, les États-Unis et le Vietnam avaient convenu de rétablir les relations diplomatiques et de renforcer la coopération dans de nombreux domaines. Cette coopération comprend l'aide des États-Unis au Vietnam pour surmonter les conséquences de la guerre (bombes, mines, agent orange) qui a été mentionnée dans les Accords de Paris.

Andrew Wells-Dang est une personne ayant de nombreux attachements au pays et au peuple vietnamiens. Il a vécu 20 ans au Vietnam, avec huit ans à Hanoï et 12 ans à Hôi An. Il a épousé une femme vietnamienne et est retourné aux États-Unis avec sa famille en 2019. Son principal domaine d'activité à l'Institut américain de la paix est, de concert avec un groupe d'experts asiatiques, d’établir des projets d’aplanir des conséquences laissées par la guerre au Vietnam, de mener des séminaires sur l'héritage de la guerre, ce pour panser les blessures de la guerre et orienter les relations américano-vietnamiennes vers un avenir de paix et de développement.

VNA/CVN

back to top