03/03/2017 15:15
Les jihadistes du groupe État islamique (EI) sont confrontés à un nouveau revers militaire avec la reprise par les forces du régime de Damas, selon Moscou et l'armée syrienne, de la ville historique de Palmyre.
>>L'armée syrienne progresse dans Palmyre, minée par l'EI
>>La Syrie exhorte l'ONU à condamner les attentats suicides perpétrés à Homs

Les troupes syriennent occupent Palmyre le 2 mars 2017.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a informé le président Vladimir Poutine que les forces syriennes avaient achevé l'opération visant à reprendre Palmyre, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences russes.

L'armée syrienne a, dans un communiqué, confirmé la reprise de la ville. "En coordination avec les forces alliées, l'armée syrienne a regagné le contrôle de Palmyre et ses environs après une série de succès militaires avec l'appui de l'aviation syrienne et russe".

"C'est un coup sévère porté à Daech (acronyme arabe de l'EI) qui a commencé à battre en retraite et à s'effondrer", ajoute le texte.

"L'EI s'est totalement retiré de Palmyre", a également indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Mais l'armée syrienne est toujours en train de déminer les banlieues et ne s'est pas encore installée dans l'ensemble de la ville", a affirmé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.