12/10/2016 20:11
«La Nouvelle-Zélande proteste contre les actes portant atteinte à la paix et à la confiance, souhaitant que les parties fassent en sorte que les tensions diminuent», a affirmé le ministre néo-zélandais de la Défense, Gerry Brownlee, lors du forum de Xiang Shen qui s’est ouvert ce mardi matin 11 octobre à Pékin, en Chine.
>>Clôture du 14e Dialogue de Shangri-La à Singapour
>>Dialogue de Shangri-La à Singapour : initiatives sur l'établissement de la sécurité régionale

Le ministre néo-zélandais de la Défense, Gerry Brownlee.
Photo : CTV/CVN

«Pour la Nouvelle-Zélande, pays maritime, le droit international, notamment la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, est très important. Nous soutenons la décision finale de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye sur la mer Orientale, et estimons que les pays ont le droit de rechercher une telle solution internationale», a déclaré le ministre néo-zélandais de la Défense.

Ce n’est pas la première fois que la Nouvelle-Zélande lève la voix sur la question de la mer Orientale. Selon Reuters, en février dernier, ce pays a demandé à la Chine de faire preuve de retenue après que Pékin ait déployé un système de missiles dans une île de la mer Orientale.

Lors du forum de Xiang Shen, le ministre néo-zélandais de la Défense, Gerry Brownlee, a parlé de la construction par la Chine d’îles artificielles dans les zones disputées qui a augmenté les tensions dans la région.

«Une des raisons particulières causant une escalade des tensions en mer Orientale réside dans les activités de construction illégale et de déploiement des équipements militaires dans les zones disputées», a-t-il souligné.

Le forum de Xiang Shen est placé sous le thème «Intensifier la coopération et le dialogue sur la sécurité et établir de nouvelles relations internationales». À l’ordre du jour : le rôle de l'armée dans l’administration du monde, la coopération pour faire face aux nouveaux défis sécuritaires en Asie-Pacifique, la coopération sécuritaire en mer, les menaces du terrorisme international et les mesures préventives.

Ce forum accueillit quelque 400 chercheurs et experts de 59 pays et de 6 organisations internationales.
 
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines