07/01/2017 20:00

Selon une étude annuelle des Nations unies, 71% des ménages de réfugiés syriens résidant au Liban vivent en dessous du seuil de pauvreté, alors que le pays est confronté à une augmentation de l'insécurité alimentaire. Selon les conclusions de l'enquête, menée par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial (PAM), la situation économique des réfugiés syriens au Liban est "aussi grave que l'année dernière". "Selon certains critères, leur situation continue de se détériorer", a averti l'ONU dans un communiqué de presse. Le sondage, connu sous le nom d'Evaluation de la vulnérabilité des réfugiés syriens (VASyR), est le quatrième de ce type. Il a révélé que les familles avaient épuisé leurs ressources limitées et qu'elles s'adaptaient pour survivre au strict minimum, en déployant des mécanismes de survie nuisibles ou épuisant les ressources pour survivre. Le Liban est le deuxième pays d'accueil des réfugiés syriens après la Turquie, avec plus d'un million de personnes enregistré.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Ouverture du programme Le Comité populaire de la province centrale de Quang Binh a inauguré le 25 mars dans la capitale le programme "Quang Binh dans le cœur de Hanoï"