Wall Street termine en hausse, record pour le S&P 500, malgré l'inflation américaine

La Bourse de New York a clôturé en hausse vendredi 10 décembre, le S&P 500 établissant même un nouveau record malgré la publication d'un chiffre d'inflation.

>>La Bourse de Paris termine en baisse de 0,24%

>>Wall Street finit en ordre dispersé, faute de nouvelles fraîches

>>Le dollar, en retrait, lesté par une inflation américaine qui ralentit

La statue du taureau à Wall Street.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Dow Jones a terminé en hausse de 0,60% à 35.970,99 points, l'indice Nasdaq, très influencé par les valeurs technologiques, a pris 0,73% à 15.630,60 points, et l'indice élargi S&P 500 a gagné 0,95% à 4.712,02 points, un record. Wall Street attendait de pied ferme le chiffre de la hausse des prix aux États-Unis pour novembre (indice CPI), publié avant l'ouverture, qui a atteint 6,8% sur un an, soit le niveau le plus élevé depuis 1982.

Très élevé, cet indice était pourtant conforme aux attentes des économistes et n'a pas bousculé les investisseurs. "Tant que les choses atterrissent dans les prévisions, le marché a déjà eu assez de temps pour le digérer" avant publication, a fait valoir Art Hogan, de National Securities. Conseiller en gestion chez Globalt Investments, Tom Martin a souligné que "les grosses capitalisations s'étaient bien comportées, particulièrement dans les secteurs de croissance", ce qui a tiré les indices.

Microsoft (+2,83%), Tesla (+1,32%) ou Alphabet (+0,38%) ont ainsi progressé, de même qu'Apple (+2,80%), qui a frôlé le seuil symbolique des 3.000 milliards d’USD de capitalisation (2.944), encore jamais atteint par une société cotée.

Même si la séance s'est déroulée dans le vert, les investisseurs n'en ont pas moins "réduit leur prise de risques pour le moment", selon Tom Martin. Beaucoup de valeurs spéculatives, comme la plateforme de courtage Robinhood (-8,12%), la chaîne de salles de cinéma AMC (-6,86%) ou la plateforme d'échanges de cryptomonnaies Coinbase (-3,09%) ont été exposées.

Pour les analystes de Briefing.com, cette mauvaise performance "va de pair avec la posture défensive sur le marché obligataire, car les investisseurs attendent de voir ce que la Fed (Banque centrale américaine) a à dire la semaine prochaine après sa réunion", ont ils dit dans une note. Le taux de référence des emprunts d'État américains à 10 ans est ainsi resté stable, à 1,48%.

À la cote, la jeune banque brésilienne Nubank et sa maison mère Nu Holdings ont connu une séance faste après leur première journée de cotation, jeudi 9 décembre. L'action a pris 14,71% vendredi 10 décembre, à 11,85 USD, et cette start-up vieille de huit ans à peine vaut désormais environ 54 milliards d'USD, soit nettement plus que les grandes banques brésiliennes historiques cotées à Wall Street, comme Bradseco (34 milliards) ou Itaú (37).

L'entreprise de vélos d'appartement de luxe Peloton a mal vécu (-5,38% à 38,51 dollars) le décès de Mr Big, l'un des personnages de la série Sex and the City, sur un appareil de la marque, dans le premier épisode de ce qui est l'équivalent de la septième saison de la série culte.

Peloton a réagi par la voix d'une cardiologue réputée, membre du conseil scientifique de l'entreprise, qui a expliqué, sur le ton de l'humour, que ce décès était sans doute dû aux divers excès du personnage plutôt qu'à l'utilisation d'un vélo d'appartement. L'éditeur de logiciels et spécialiste des services d'informatique dématérialisée (cloud) Oracle a bondi de 15,61% à 102,63 USD, grâce à la publication d'un chiffre d'affaires et d'un résultat ajusté supérieurs aux attentes.

Le marché n'a pas tenu rigueur au groupe de sa perte importante (1,2 milliard d’USD), liée à un élément exceptionnel, le paiement de 3 milliards d’USD de dommages et intérêt à Hewlett-Packard pour n'avoir pas respecté un accord entre les deux entreprises. Moderna a dévissé (-5,57% à 257,06 USD) après la publication des premiers résultats d'une étude clinique sur son vaccin contre la grippe. Si les données sont encourageantes, elles sont proches de celles de ses concurrents.

Le titre de la chaîne de magasins de semi-gros Costco a été recherché (+6,58% à 558,82 USD) après la publication d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice supérieurs aux attentes. Les investisseurs n'ont pas sanctionné la baisse des marges du fait de la hausse des coûts, que le groupe est parvenu à limiter.


AFP/VNA/CVN

back to top