17/01/2020 23:31
Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a déclaré dans un article écrit à l’occasion du 70e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales qu’entre le Vietnam et la Chine, l’amitié et la coopération sont le courant principal.

Au cours des 70 dernières années, malgré des vicissitudes dans les relations entre le Vietnam et la Chine, l’amitié et la coopération restent le courant principal, l’amitié cultivée par le président Hô Chi Minh et le président Mao Zedong, et les générations de dirigeants vietnamiens et chinois est devenue un bien commun précieux des deux nations, contribuant à maintenir la tendance au développement stable de l’amitié traditionnelle Vietnam - Chine et à apporter des avantages pratiques aux peuples des deux pays, a souligné le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh. En particulier, depuis la normalisation des relations bilatérales en 1991, les liens entre le Vietnam et la Chine se sont largement développés dans tous les domaines, de la politique à l’économie en passant par la culture, la sécurité et la défense nationale, a-t-il indiqué.

Le secrétaire général du Parti et président de la République, Nguyên Phu Trong (à gauche), avec son homologue chinois Xi Jinping. Photo : VNA/CVN

Les deux parties ont décidé de développer des relations bilatérales sous la devise ''voisinage amical, coopération intégrale, stabilité durable, orientation vers l’avenir'' (en 1999) et dans l’esprit de "bon voisinage, bonne amitié, bonne camaraderie et bon partenariat" (en 2005). En 2008, les deux parties ont convenu d’établir un cadre de partenariat de coopération stratégique intégrale entre le Vietnam et la Chine, a-t-il rappelé, notant qu’il s’agit du plus haut cadre de coopération dans les relations du Vietnam avec les pays du monde et que la Chine est également le premier pays à construire avec le Vietnam ce cadre de coopération.

En 2018, le commerce bilatéral a progressé de 3.300 fois par rapport à 1991, à 106,7 milliards de dollars. Au cours des 11 premiers mois de 2019, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 105,75 milliards de dollars, soit une croissance de 8,71% par rapport à la même période de 2018. Jusqu’à la fin novembre 2019, la Chine comptait 2.739 projets d’investissements directs au Vietnam, totalisant 16,1 milliards de dollars, se classe au 7e rang parmi 132 pays et territoires investissant au Vietnam.

Chaque année, environ 5 millions de touristes chinois se rendent au Vietnam. Actuellement, environ 11.000 étudiants vietnamiens font leurs études dans des universités chinoises et environ 2.000 étudiants chinois étudient au Vietnam. Les deux pays ont signé le Traité sur la frontière terrestre (en 1999), l’Accord sur la délimitation et l’Accord de coopération dans la pêche dans le Golfe du Bac Bô (en 2000), ont achevé l’ensemble des travaux de délimitation et d’abornement (en 2008) et ont signé trois documents juridiques relatifs à la frontière terrestre commune (en 2009).

Actuellement, les deux pays connaissent encore des divergences et des perceptions différentes sur la question maritime. Les hauts dirigeants des deux Partis, des deux Etats sont parvenus à plusieurs perceptions communes importantes sur le contrôle des différends, le maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale, a poursuivi Pham Binh Minh. Les deux parties ont signé l’Accord sur les principes fondamentaux guidant le règlement des questions questions liées à la mer Vietnam-Chine (en 2011).

Le dirigeant vietnamien a mis en avant les expériences précieuses acquises durant le processus de négociations sur le règlement des questions liées à la frontière terrestre et à la délimitation du Golfe du Bac Bô, ainsi que l’Accord sur les principes fondamentaux guidant le règlement des questions questions liées à la mer Vietnam-Chine et les perceptions communes atteintes par les hauts dirigeants des deux pays. Ces expériences vont créer la prémisse et la confiance pour que les deux parties poursuivent leurs négociations et leur recherche des mesures visant à régler pacifiquement la question de la Mer Orientale sur la base de l’amitié entre les deux pays, du respect des droits et intérêts légitimes de chacun, en conformité avec le droit international, notamment la Convention de l’ONU sur le droit de la mer de 1982, la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) signée entre l’ASEAN et la Chine, a-t-il conclu.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Hanoï développe l'industrie sans fumée Le projet du tourisme intelligent a été mis en place par le Service du tourisme de Hanoï en collaboration avec la filiale du Groupe des postes et des télécommunications du Vietnam dans la capitale, afin d'accélérer l'industrie sans fumée de la capitale.