11/04/2022 15:08
Située dans la commune de Nàn Ma, du district de Xin Mân, province de Hà Giang (Nord), une ancienne maison de 300 ans où résident deux familles issues de l’ethnie minoritaire Nùng descendantes des Lý, possède une architecture massive, différente de celle des autres bâtisses de la région.
>>Des rites d'ethnies minoritaires à Hà Giang reconnus patrimoine immatériel national
>>L’artisanat des tuiles yin-yang à Quynh Son
>>Diverses activités au Village de la Culture des ethnies nationales au mois de mars
>>Entrez dans la danse du lion-chat des Tày et des Nùng de Lang Son

La maison vue d'en haut.

Située à environ 3 km du centre de la commune de Nàn Ma, cette grande maison ancienne a été construite dans le style d’une maison "forteresse". Adossée à la montagne, elle est orientée au sud, surplombe une vallée sillonnée de champs en terrasses. 

Le toit est couvert de tuiles Yin-Yang. 

La beauté rustique des matériaux de construction traditionnels des minorités ethniques des régions montagneuses orne la maison de manière plus impressionnante.

Des épis de riz de la fête de la prière sont accrochés à la porte du salon pour bénéficier du bonheur et de la bonne fortune.

Vue d’en haut, la maison, d’une superficie de plusieurs centaines de mètres carrés, comporte trois grands blocs. Le plancher de la maison est en pierres vertes bien ciselées et taillées pour créer une base solide pour la charpente en bois de fer.

La cour pavée.

Les murs de la façade de la maison en terre fortifiée, de plus de 50 cm d’épaisseur, avec des meurtrières, ont un rôle défensif. Bien qu’elle ait plus de 300 ans, la maison a été conservée avec beaucoup de soin. Les murs, les colonnes, les fermes, les cloisons en bois sont encore solides. De nombreux motifs sculptés sur bois et sur pierre sont encore bien visibles...

Sculptures minutieuses sur la fenêtre du salon.

Les deux familles descendantes des Ly perpétuent toujours les mœurs et les coutumes de leurs ancêtres. Sur le cadre de porte en bois du salon, se trouvent toute l’année des épis de riz. Ce sont des tiges sacrées de la fête de la prière destinées à bénéficier du bonheur et de la bonne fortune. 

Les propriétaires de la maison portent encore des vêtements traditionnels confectionnés par les femmes. 

Les femmes cultivent du lin, tissent, teignent et cousent chaque jour des costumes indigo traditionnels typiques de leur ethnie.

Le salon où les Nung font la fête et fredonnent des chants Sli. 

Si vous visitez la maison un jour festif du peuple Nung, vous serez invité par les hôtes extrêmement sympathiques à la fête de la famille. Et sûrement vous serez immergés dans des chants Sli, des chansons folkloriques simples mais charmantes des Nung.

Texte et photos : VNP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.