10/04/2022 08:53
La province septentrionale de Phu Tho possède trois patrimoines mondiaux (le culte des rois Hùng, le hat xoan et le ca trù). Une fierté pour cette localité et ses habitants.
>>Quatorze patrimoines culturels immatériels de l’humanité du Vietnam
>>Phu Tho introduit le chant xoan dans les écoles
>>Le culte des rois Hùng, partie de l’identité vietnamienne

Les touristes allument des bâtonnets d’encens au Temple des rois Hùng, à Phu Tho, en 2021.
Photo : VNA/CVN

Le culte des rois Hùng

En l’honneur de l’anniversaire de la mort des rois Hùng (10e jour du 3e mois lunaire) qui tombe cette année dimanche 10 avril, la province de Phu Tho organise de nombreuses activités se déroulant du 6 au 10 avril, soit du 6e au 10e jour du 3e mois lunaire. "Racines sacrées, terre des rois fondateurs Hùng" est le thème de cette fête.

Le 6 avril, les cérémonies en mémoire de Lac Long Quân et d’Âu Co, ancêtres de la nation, se sont déroulées au Temple des rois fondateurs Hùng.

Du 6 au 10 avril, plusieurs autres événements sont attendus. On peut citer : les cérémonies d'offrande d'encens organisées par les districts, villes et villages de Phu Tho sur le site historique du Temple Hùng ; celles de procession ; le concours de confection du banh chung (gâteau carré de riz gluant) et de pilonnage du bánh dày (gâteaux de riz gluant en forme ronde) ; les expositions de livres et de documents d’archivage sur le culte des rois Hùng, et entre autres.

Concours de confection du "banh chung" à l’occation de l’anniversaire de la mort des rois Hùng, en 2021 à Phu Tho.
Photo : VNA/CVN

Samedi soir 9 avril, il y a eu un feu d'artifice dans le parc Van Lang, ville de Viêt Tri. 

Dimanche 10 avril (10e jour du 3e mois lunaire), les cérémonies de commémoration des rois Hùng et des descendants des rois fondateurs devraient se tenir à la fois en direct et en ligne dans près de 50 pays et territoires à travers le monde sur le fapage facebook de la Journée de commémoration des fondateurs du pays.

Selon la légende, le peuple vietnamien descend du couple Lac Long Quân - Âu Co, un dragon et une fée de la montagne. Le roi Hùng premier, l’aîné des 100 fils de ce couple mythique, s’est établi à Phong Châu, l’actuelle province septentrionale de Phu Tho, où il a fondé le premier État vietnamien. Cette légende explique l'attachement et la fraternité des Vietnamiens qui sont appelés à être unis.

Cette année, sera également fêté le 10e anniversaire de la reconnaissance par l'UNESCO du "culte des rois Hùng" en tant que patrimoine culturel immatériel représentatif de l'humanité.

Un numéro de "hat xoan" au temple de Hùng Lô, à Viêt Tri, province de Phu Tho (Nord).
Photo : VNA/CVN

Promouvoir le hat xoan

Selon Nguyên Dac Thuy, directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme, dans le cadre de la fête de l’anniversaire funéraire des rois fondateurs Hùng, la province organisera de nombreux programmes visant à promouvoir le hat xoan (chant printanier) qui a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en novembre 2011.

Concrètement, dans les temples et les maisons communes des communes de Kim Duc, Hung Lô et la ville de Viêt Tri, de nombreux spectacles se tiendront afin de commémorer l'anniversaire de la mort des rois Hùng.

Ces dernières années, la préservation et la promotion de la valeur du patrimoine du chant xoan ont fait l'objet d'une attention particulière par les autorités de la province de Phu Tho : tous les lieux dédiés au chant xoan d’antan ont été entièrement restaurés et remis en service.

À l’heure actuelle, Phu Tho totalise 34 clubs de cet art à l’échelle provinciale, réunissant plus de 1.500 pratiquants, sans compter les clubs au niveau des districts et des communes.

Le Service provincial de la culture, des sports et du tourisme continuera à collaborer avec le Comité populaire provincial afin d’organiser des séminaires thématiques, de lancer des programmes de communication, de produire un film documentaire sur le chant xoan ainsi que de développer l’enseignement de cet art musical au sein des écoles.

Selon les documents d’archives, ce chant aurait fait son apparition il y a plus de 2.000 ans. Cet art avait lieu souvent au printemps pour féliciter les rois, accueillir la nouvelle année lunaire et prier pour la paix nationale, les conditions climatiques favorables, de bonnes récoltes, etc.

Phu Tho est une des 17 provinces et villes septentrionales préservant et promouvant le "ca trù".
Photo : ST/CVN

Le ca trù mis en l’honneur

C’est en 2009 que l’UNESCO a inscrit le ca trù (chant des courtisans) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente. Cet art est une forme complexe de poésie chantée que l’on trouve dans le Nord du Vietnam et qui utilise des paroles écrites selon des formes poétiques vietnamiennes traditionnelles.

À Phu Tho, le ca trù existe parallèlement avec le chant xoan. Actuellement, Phu Tho est une des 17 provinces et villes du Nord Vietnam où est préservé et promu ce patrimoine culturel immatériel.

La province met l’accent sur l’organisation des cours pratiques du ca trù sous la direction d’artistes expérimentés. De plus, elle accorde des soutiens financiers aux clubs de ca trù.

"En raison de leur amour pour cet art, des musiciens et chanteurs de Phu Tho continuent de participer à des spectacles et à des clubs et interviennent lors de plusieurs événements culturels dans et hors de la province", a partagé la chanteuse Nguyên Thi Hanh, reconnue comme artiste folklorique par l’Association nationale des lettres et des arts folkloriques.

La province de Phu Tho met en œuvre de nombreuses politiques adéquates contribuant à préserver et à promouvoir les valeurs culturelles patrimoniales locales.

Hoàng Phuong/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.