21/09/2021 16:52
Au Vietnam, la Fête de la mi-automne est la fête la plus importante pour les enfants. Cette année, en raison des contraintes sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19, les familles et les localités se sont mobilisées pour que tous les enfants, notamment les plus démunis d’entre eux, puissent passer une joyeuse fête dans les meilleures conditions possibles.

>>"Les lanternes illuminent les rêves" pour les enfants lors de la Fête de la mi-automne
>>La Fête de la mi-automne au temps du COVID-19
 

Nhât Nam et son petit frère. Photo : VOV

Dans les villes et provinces qui appliquent la distanciation sociale, l’effervescence de la fête de la mi-automne ne règne pas dans les rues comme à l’accoutumée. Les magasins sont fermés pour prévenir l’épidémie de COVID-19. S’ils ne peuvent ni sortir ni faire d’activités en plein air, les enfants peuvent cependant redécouvrir les joies d’être en famille. Les parents profitent alors de ce temps pour leur apprendre à confectionner des gâteaux de lune traditionnels ou à réaliser des jouets.

Lê Nhât Nam, 5 ans, qui habite le district de Thuong Tin, à Hano
ï, est fou de joie car c’est la première fois qu’il fabrique, avec l’aide de sa mère, ses propres lanternes en papiers colorés et en déchets ménagers recyclés.

"Nous avons fait deux lanternes, une pour mon petit frère et une pour moi. Je suis vraiment content car j’ai de nouveaux jouets pour fêter la mi-automne", a-t-il fait savoir.

Ngô Thai Hà, qui habite à Lê Van Luong, dans l’arrondissement de Thanh Xuân, à Hano
ï, a crée de jolis jouets avec des feuilles, des légumes, des coquillages et des couleurs.
 

Les masques faits à la maison.
Photo : VOV/CVN


"D’ordinaire j’achète des jouets à mes enfants lors de la fête de la mi-automne mais cette année, la distanciation sociale ne nous permet pas de sortir. J’ai donc décidé de créer des masques avec mes enfants à l’aide de cartons, de papiers colorés et de gouaches. Nous avons aussi réalisé des lanternes avec des boîtes en plastique, des papiers colorés et des bougies. Nous sommes tous heureux d’avoir passé ces moments amusants ensemble", a confié Ngô Thai Hà.

Les localités ont multiplié les actions en faveur des enfants les plus démunis. "Les autorités municipales ont offert des cadeaux à 125 enfants défavorisés, orphelins et handicapés pour qu’ils puissent passer une joyeuse fête. Nous veillons toujours à une meilleure prise en charge des enfants en difficulté", a indiqué Nguyên Thi Lan Huong, cheffe adjointe du Service du travail, des invalides et des affaires sociales de la ville de Hai Duong (Nord).

En collaboration avec les collectivités et les particuliers, le Service du travail, des invalides et des affaires sociales de la ville de Cân Tho (Sud) a aussi remis des gâteaux de lune et des lanternes aux enfants en situation précaire et à ceux issus des minorités ethniques.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.