11/04/2021 18:26
>>Chine : 19 districts tibétains supplémentaires sortent de la pauvreté
>>Ouverture prochaine d'une exposition sur le patrimoine culturel tibétain à Beijing

Une étude récente a permis de révéler que le nombre d'espèces de vertébrés terrestres sauvages dans la région autonome du Tibet (Sud-Ouest) a augmenté à 1.072, contre 701 enregistrées dans une étude il y a huit ans. L'enquête, menée de 2012 à 2020, a identifié cinq nouvelles espèces, à savoir trois espèces de grenouilles dans différentes régions du Tibet, le macaque à joues blanches et une espèce de vipère, a-t-on appris d'une récente réunion tenue dans la région sur les travaux forestiers et des prairies. L'enquête visait à établir la situation actuelle des ressources terrestres de la faune dans la région et à construire des archives et des bases de données sur ces ressources, ainsi qu'un réseau de surveillance des ressources de la faune au Tibet. L'enquête a enregistré la répartition, les habitats, les populations et les changements de la faune au Tibet, les conditions sociales et économiques des zones de distribution de la faune, ainsi que la domestication et la reproduction des animaux sauvages. Plus de 900 professionnels ont participé à l'enquête, qui comprenait 260 zones d'échantillonnage et couvrait une superficie totale de 6.346 km2. Le Tibet a effectué sa première étude sur les vertébrés terrestres sauvages entre 1998 et 2001, découvrant un total de 701 espèces.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.