21/05/2019 18:03
Le Comité de pilotage national de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée  (INN) a vu le jour, dans le but de conseiller et d’aider le Premier ministre à régler d’importantes missions intersectorielles relative à la lutte contre la pêche INN.
>>Pêche illicite: vers le retrait du "carton jaune" européen
>>Vers le retrait du "carton jaune" européen concernant la pêche

Les autorités des 28 localités côtières du Vietnam redoublent d’efforts pour mieux respecter les règlements sur la lutte contre la pêche INN. 
Photo: Nguyên Ly/VNA/CVN

Conformément à une décision N°596/QD-TTG signé par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, son adjoint Trinh Dinh Dung et le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong, sont respectivement chef et chef adjoint permanent de ce comité.

Le Comité a également pour objectif de se coordonner avec les ministères, les secteurs et les localités pour prendre des mesures de lutte contre la pêche INN selon les pratiques, les conventions et les accords internationaux, dont le Vietnam fait partie, conformément aux règlements des organisations de pêche régionales et internationales sur la lutte contre la pêche INN.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a la responsabilité de garantir les conditions opérationnelles dudit comité, de coordonner, de suivre et d’évaluer les résultats obtenus dans la lutte contre la pêche INN des ministères, des branches et des localités, avant de les présenter au chef de ce comité et au Premier ministre.

Le 23 octobre 2017, la CE a lancé un avertissement au Vietnam au motif que le pays n’a pas fait assez aux yeux de Bruxelles pour combattre la pêche INN. Si les problèmes sont résolus, le pays concerné recevra un "carton vert", ou un "carton rouge" dans le cas contraire où il fera l’objet d’une série de mesures qui vont jusqu’à la possible exclusion de ses produits issus de la pêche dans l’UE.

De nombreuses actions ont été mises en œuvre afin d’obtenir le retrait du "carton jaune" de Bruxelles et de promouvoir un développement de la pêche durable.

L’UE était le 2e marché à l’export des produits aquatiques du Vietnam, avec un chiffre d’affaires annuel de 350-400 millions de dollars, soit 16-17% du  total des exportations du secteur national. À présent, ce pourcentage est réduit à 12-15%.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.