13/09/2021 22:43
Le Parquet populaire de Hanoï a finalisé un acte d'accusation pour poursuivre Li Ye Sheng, 50 ans, originaire de Chine pour "falsification de documents d'agences, d'organisations" conformément au point C, clause 2, article 341 du Code pénal 2015.
>>Le Vietnam dénonce les fausses informations
>>Phu Yên : Un homme condamné à 10 ans de prison pour actes subversifs

Li Ye Sheng, 50 ans, n'avait pas suivi les procédures d'immigration conformément à règlements.
Photo : VNA/CVN

Selon l'acte d'accusation du Parquet populaire de Hanoï, lorsque la police de Hanoï a effectué des inspections administratives à la maison N°23, ruelle 223, rue Dai Mô dans le quartier de Dai Mô à 22h30 le 11 décembre 2020, elle a constaté que Li Ye Sheng n'avait pas suivi les procédures d'immigration conformément à règlements.

Il a présenté une carte d'identité et un permis de conduire dénommé Lê Nghiêp Sinh, 50 ans, résidant dans la commune d'An Sinh, district de Dông Triêu, province de Quang Ninh. Il parlait couramment le vietnamien et a dit qu'il était vietnamien.

Soupçonnant que ses papiers personnels sont faux, la police l'a emmené à leur poste où il a admis qu'il était un Chinois nommé Li Ye Sheng et est entré illégalement au Vietnam en février 2020.

Alors qu'il travaillait pour la sarl de la promotion commerciale Huong Linh en mai 2020, il a acheté les faux papiers personnels ci-dessus pour un coût de 11,5 millions de dongs (500 USD) à un inconnu sur les réseaux sociaux, dans le but de rester et de travailler à long terme au Vietnam. Il savait lui-même que son action était une violation de la loi vietnamienne.

Pendant son séjour dans la maison louée, il ne s'est pas présenté aux autorités locales. Personne ne savait qu'il était chinois, y compris son propriétaire et ses collègues.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.