13/09/2021 09:12
Dans la soirée du 12 septembre, le Premier ministre Pham Minh Chinh (PM) a présidé la cérémonie de lancement du programme "Ondes et ordinateurs pour les enfants".
>>Garantir un enseignement et un apprentissage pratiques et efficaces 
>>Équipements pour les cours en ligne, un défi pour plus de 75.000 élèves  

Cérémonie de lancement du programme "Ondes et ordinateurs pour les enfants", le 12 septembre à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

La cérémonie de lancement du programme "Ondes et ordinateurs pour les enfants" s'est déroulée en ligne avec la participation des 63 villes et provinces du pays.

L'objectif du programme est d'apporter une bande passante Internet à faible coût, des plateformes d'apprentissage à distance et des dizaines de millions d'ordinateurs personnels aux élèves et étudiants en situation difficile, notamment ceux vivant dans les zones en distanciation sociale.

Selon le ministère de l'Éducation et de la Formation, au 12 septembre, l’apprentissage à distance est appliqué dans 26 des 63 villes et provinces. Le nombre total d'élèves qui n'ont pas d'ordinateurs pour l'apprentissage en ligne dans ces localités et qui ont besoin d'aide est estimé à 1,5 million.

Selon le Premier ministre Pham Minh Chinh, en plus de soutenir les enfants en difficulté, l'initiative "Ondes et ordinateurs pour les enfants" s’oriente vers une couverture Internet dans des zones où il n'y a toujours pas de signal pour renforcer l’application de technologies modernes dans l’éducation.

Lors de la cérémonie de lancement, plusieurs ministères, institutions, entreprises et organisations internationales ont fait don de plus d’un million d’ordinateurs, d’une valeur totale de plus de 2.500 milliards de dôngs.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.