19/06/2019 08:37
Donald Trump a été contraint mardi 18 juin de se séparer de son ministre de la Défense, Patrick Shanahan, qui a renoncé à ce poste pour raisons familiales, en pleine montée des tensions avec l'Iran, accusé par Washington d'avoir attaqué des pétroliers en mer d'Oman.

>>États-Unis - Iran : le Yémen s'invite aux négociations sur le nucléaire
>>L’Iran met en garde Washington contre de "nouvelles tensions"
 

Donald Trump accueilli par Patrick Shanahan au Pentagone le 15 mars.
Photo: AFP/VNA/CVN


M. Shanahan a décidé de "consacrer plus de temps à sa famille", a tweeté le président américain, qui a choisi le secrétaire de l'armée, Mark Esper, comme nouveau ministre de la Défense par intérim.

L'exécutif américain ne compte plus de ministre de la Défense à plein titre depuis la démission fracassante de Jim Mattis en décembre 2018, sur fond de profonds désaccords avec M. Trump.

M. Shanahan a confirmé avoir renoncé à ce poste pour éviter à ses enfants de "revivre un chapitre traumatisant" et de "rouvrir des blessures" ayant nécessité "des années à panser".

La police fédérale américaine mène des enquêtes de personnalité sur tous les candidats aux fonctions élevées du gouvernement et, dans le cas de Patrick Shanahan, ce processus a achoppé sur des accusations mutuelles de violences conjugales entre lui et son ex-épouse au début des années 2010.

Escalade des tensions 

"C'est un moment difficile pour Pat", a déclaré mardi 18 juin Donald Trump, en route pour une réunion publique de lancement de sa seconde campagne présidentielle.

Le maître de la Maison Blanche a vanté "la grande expérience" de Mark Esper et minimisé les conséquences de cette nouvelle succession à la tête du Pentagone.

Ce départ tombe pourtant mal pour le président américain, au moment où les 
États-Unis ont encore renforcé leur dispositif militaire au Moyen-Orient 

L'Iran et les 
États-Unis sont engagés dans un bras de fer depuis le retrait unilatéral américain en 2018 de l'accord nucléaire et le rétablissement de sanctions économiques américaines à Téhéran. Des attaques contre des pétroliers en mai et en juin dans la région du Golfe, attribués par Washington à l'Iran, qui a démenti, ont jeté de l'huile sur le feu.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Les entreprises œuvrent pour le développement durable du tourisme Selon l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, au cours de ces deux dernières décennies, un développement impressionnant du secteur touristique national a été constaté.