09/07/2021 16:08
L’Agence de sécurité et d’enquête de la Police de la ville de Dà Nang (Centre) a décidé vendredi 9 juillet de lancer des poursuites pénales contre trois personnes de nationalité sud-coréenne pour organisation d’entrées illicites au Vietnam.
>>Quang Ninh : un groupe chinois est arrêté pour l'entrée illicite

Lee Kwan Young (2e à droite).
Photo : CTV/CVN

Lee Kwan Young, président de l’Association des Sud-Coréens dans le Centre du Vietnam ; Seo Young Jin, directeur de la SARL Han in Hue ; et Song Hong Sub, président de la compagnie de courtage Khan Vina sont identifiés comme impliqués dans un réseau acheminant des Sud-Coréens à Dà Nang (Centre) sous le titre d’experts.

Les passeurs présumés ont contacté par Internet des Sud-Coréens désireux d’obtenir un visa pour le Vietnam, puis ont préparé des papiers et organisé leur arrivée en tant qu’“experts étrangers” à l’aéroport international de Dà Nang avec la complicité des compagnies au pays qui se sont portées garantes.
   
Auparavant, le 28 mai, la Police de la ville de Dà Nang a arrêté deux femmes, Phan Thi Thao Ly et Pham Thi Phuc, qui travaillaient pour l’Association des Sud-Coréens dans le Centre du Vietnam, pour leur implication dans ce réseau de passeurs.

Les poursuites ont été engagées après la découverte le 26 avril de 14 citoyens sud-coréens dans certains appartements de The Point Villa, dans l’arrondissement de Ngu Hành Son, de la ville de Dà Nang, dont le séjour ne correspondait pas au but de demande de visa d’entrée au Vietnam.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.