06/12/2021 19:06
Selon la planification du transport ferroviaire du Vietnam pour la période 2021-2030, à l'horizon de 2050 approuvé par le Premier ministre, le secteur du transport ferroviaire nécessitera d’un investissement total de 240.000 milliards de dôngs (10,5 milliards d'USD).

>>Le secteur ferroviaire appelle à des investissements étrangers dans six projets
>>Transport ferroviaire : réunion de la Permanence du gouvernement
>>La ligne ferroviaire Hanoï - Dà Nang parmi les plus belles du monde
 

Les capitaux d’investissement dans des projets de rénovation d’anciennes voies ferrées proviendront du budget de l’État.
Photo : VNA/CVN


La planification du transport ferroviaire du Vietnam pour la période 2021-2030, à l'horizon de 2050 donne la priorité au plan d'investissement de train à grande vitesse Nord-Sud (350 km/h) sur deux tronçons, Hanoï - Vinh (Nghê An), et Hô Chi Minh-Ville - Nha Trang, d'une longueur totale de 651 km ; et à la rénovation d’anciennes voies ferrées. Pour la période 2021-2025, le secteur du transport ferroviaire continuera de mobiliser l’investissement public au moyen terme pour rénover la voie ferrée Hanoï – Hô Chi Minh-Ville.

Selon la planification du transport ferroviaire du Vietnam pour la période 2021-2030, à l'horizon de 2050 approuvé par le Premier ministre, le secteur du transport ferroviaire nécessitera d’un investissement total de 240.000 milliards de dôngs (10,5 milliards d'USD).

Toutefois, la mobilisation suffisante de cet investissement n’est pas facile, ont-estimé les économistes. Selon eux, il faut calculer soigneusement et disposer d’un mécanisme d’attraction des investissements.

Nguyên Danh Huy, chef du Département du Plan et de l’Investissement, a affirmé que l’État devrait contribuer un grand volume du total d’investissement de 240.000 milliards de dôngs pour développer le chemin de fer dans dix années à venir. Le secteur du transport ferroviaire ne recevra que plus de 15.900 milliards de dôngs d’investissement public au moyen terme pour la période 2021-2025, versant notamment dans cinq projets de rénovation d’anciennes voies ferrées, six nouveaux projets et certains projets en cours.

La reste sera consacrée pour la période 2026-2030, privilégiant notamment le plan d'investissement de train à grande vitesse Nord-Sud sur deux tronçons, Hanoï - Vinh (Nghê An), et Hô Chi Minh-Ville - Nha Trang, a-t-il fait savoir.

Toujours selon lui, les capitaux d’investissement dans des projets de rénovation d’anciennes voies ferrées proviendront du budget de l’
État alors que de nouveaux projets de chemin de fer devront mobiliser des investissements des localités et du secteur privé.

Le docteur Nguyên Huu Duc, expert en transport, a souligné que la mobilisation de capitaux du secteur privé dans le transport ferroviaire était aussi très difficile, même impossible. Par conséquent, l’
État doit investir en infrastructure et l’exploitation sera laissée au secteur privé.

De son côté, Nguyên Khanh Tùng, vice-directeur du comité de gestion des projets de chemin de fer du ministère du Transport, a souligné la nécessité de déterminer les tranches auxquelles les investisseurs peuvent participer pour mettre en œuvre efficacement des projets.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Une feuille de route pour une réouverture sûre au tourisme international Le Bureau du gouvernement vient de publier un télégramme officiel sur les directives du Premier ministre Pham Minh Chinh concernant la définition d’une feuille de route de réouverture sûre, scientifique et efficace au tourisme international.