04/12/2021 20:45
La haute biodiversité du Vietnam est non seulement confirmée par la diversité des espèces, mais aussi par le nombre d'espèces menacées, précieuses, rares et endémiques qui représentent une forte proportion des espèces connues. Cependant, celles-ci sont confrontées à de nombreux défis pour leur survie. L'extinction pourra survenir à tout moment s'il n'y a pas de solutions opportunes et nécessaires pour les protéger.
>>Le Vietnam face au défi du déclin de la biodiversité
>>Lutter contre l’érosion de la biodiversité au Vietnam
>>La biodiversité du Vietnam en péril

Une civette masquée relâchée dans la nature. 
Photo : Duc Phuong/VNA/CVN

Les statistiques de la Société pour la conservation de la vie sauvage (Wildlife Conservation Society), basées sur les données des organismes chargés de l'application des lois, montrent qu'au cours de la période 2013-2017, il y a eu 1.504 violations liées aux animaux sauvages avec 1.461 personnes impliquées. Plus de 180 espèces d'animaux sauvages  ont été transportées, commercialisées, gardées en captivité, chassées... illégalement. 

Selon le rapport de l'Agence internationale d'enquête environnementale, au cours de la période 2014-2019, le Vietnam a arrêté plus de 600 personnes liées au commerce illégal d'espèces sauvages. Le Vietnam est en train de devenir un point de transit pour les cargaisons d'ivoire, d'écailles de pangolin et de corne de rhinocéros en provenance d'Afrique.
 
Un loris. 
Photo : VNA/CVN

Grâce à des recherches préliminaires sur Internet sur le commerce et la chasse d'espèces sauvages au Vietnam, sur la période 2016-2021, le Centre de conservation et de développement de la nature a découvert 1.097 infractions liées à la faune avec plus de 11.000  animaux sauvages.

Les résultats de la mise en œuvre du projet "Conservation  des éléphants vietnamiens de la période 2013-2020" du ministère de l'Agriculture et du Développement rural montrent qu'il  reste   moins de 120 éléphants sauvages au Vietnam. Selon les statistiques de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en 2015, le nombre de tigres sauvages au Vietnam est inférieur à cinq individus. Sur la page d'information du Livre rouge de l'UICN, les tigres sont même identifiés comme potentiellement éteints au Vietnam. L'une des principales causes de ce problème est le braconnage.

Conservation du tigre

Le Département de la conservation de la nature et de la biodiversité du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement et l'Organisation internationale pour la conservation de la nature au Vietnam font la promotion de la sensibilisation du public à la conservation du tigre.
 

Le Vietnam s’efforce de contribuer à la restauration du tigre en Asie du Sud-Est.

Photo : VNA/CVN

D'après Hoàng Thi Thanh Nhan, directrice adjointe du Département de la conservation de la nature et de la biodiversité, bien que les traces de tigres sauvages au Vietnam soient quasiment invisibles, le Vietnam s’efforce de contribuer à la restauration du tigre en Asie du Sud-Est à travers des efforts en cours tels que la protection et la restauration des habitats, la fin de la captivité non liée à la conservation et la réduction de la consommation des produits issus de tigres.

Dans le programme national de conservation du tigre pour la période 2014-2022, le Vietnam s'est fixé pour objectif de protéger et de conserver les tigres, les habitats et les proies des tigres, en contribuant à prévenir le déclin, en se rétablissant progressivement et en augmentant le nombre de tigres sauvages en 2022.

Afin d'atteindre cet objectif, le Vietnam a avancé sept grands groupes de mesures dont la création d'une zone prioritaire pour la conservation du tigre et la proposition de construire des corridors pour préserver l'habitat des tigres sauvages, élaborer un programme de suivi des populations de tigres et de leurs proies dans la nature, promouvoir la communication, et renforcer la coopération transfrontalière. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.