Tour de l'Ain : Martin vainqueur final, Pedrero gagne la 3e étape

Le Français Guillaume Martin (Cofidis) a remporté jeudi 11 août le Tour cycliste de l'Ain au terme de la 3e et dernière étape disputée sur 129 km entre le Plateau d'Hauteville et Lélex-Monts-Jura, gagnée en solitaire par l'Espagnol Antonio Pedrero.

>>Tour de l’Ain : Roglic et Jumbo survolent le Grand Colombier

Guillaume Martin de la Cofidis lors de la première étape du Tour de France à Copenhague au Danemark le 1er juillet.

Le coureur de la Movistar, qui a lâché tour à tour ses compagnons d'échappée, a franchi seul le col de Menthières (1ère cat.), qui était deux fois au programme, et a coupé la ligne d'arrivée avec 1 min 18 d'avance sur l'Australien Harrison Sweeny et le Néo-Zélandais George Bennett.

Pedrero avait lancé les hostilités dès les premiers kilomètres, accompagné notamment de Julian Alaphilippe, en phase de reprise - le double champion du monde a été un temps leader virtuel avant de finir 28e à près de huit minutes du vainqueur -, mais aussi du Belge Sylvain Moniquet, qui a abandonné, et de l'Italien Andrea Piccolo.

Au général, l'Espagnol, qui était 18e au départ de l'étape à 1 minute 56 secondes de Guillaume Martin, échoue à la 5e place du classement final, à 15 secondes seulement du Français.

Septième de l'étape à 1 min 39 du vainqueur, le leader de la Cofidis, bien soutenu par ses équipiers, a dû s'employer dans la montée finale pour préserver ses six secondes d'avance au général sur le Danois Matthias Jensen et sauvé son maillot jaune qu'il avait endossé la veille à la faveur de sa victoire dans la 2e étape.

Avec une victoire d'étape et une victoire au classement général final sur les routes de l'Ain, Guillaume Martin, qui succède au palmarès à l'Australien Michael Storer, estompe un peu la déception du Tour de France, où il a été contraint à l'abandon lors du dernier Tour de France à la suite d'un test positif au COVID sans symptômes.


AFP/VNA/CVN