08/10/2021 21:02
Les dossiers de candidature demandant la reconnaissance par l'UNESCO pour "Cuu Dinh", l’ensemble de neuf urnes dynastiques datant de la dynastie des Nguyên (1802-1945), ont reçu l'approbation du conseil scientifique de Thua Thiên-Huê et seront bientôt envoyés au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme pour examen final, selon le Centre de conservation des monuments de Huê.

>>Vers l’inscription de neuf urnes dynastiques à Huê au registre "Mémoire du monde"
>>Huê : les 9 urnes dynastiques et 9 canons prochainement biens nationaux
 

Les neuf urnes ont été moulées sur ordre du roi Minh Mang entre 1835 et 1837.
Photo : VNA/CVN


L'ensemble d'objets en bronze cherche à être reconnu par l'UNESCO en tant que patrimoine documentaire mondial dans le cadre du registre "Mémoire du monde".

Sur les neuf urnes dynastiques de la dynastie des Nguyên (1802-1945), il y a de nombreuses informations et images sur la mer et des îles du pays, dont la Mer Orientale.

Situées devant le Temple dynastique, derrière le Pavillon de la Splendeur au Sud-Ouest de la cité impériale, les Cuu dinh sont considérées aujourd'hui comme les plus précieuses œuvres de Huê et, plus généralement, du Vietnam. Elles furent réalisées à la fin de l’année 1835 sous le règne de l’empereur Minh Mang (1791-1841) afin de concrétiser les souhaits d’existence éternelle de la dynastie et de prospérité du pays.

Chacune porte le nom d'un empereur honoré au sein du temple dynastique. Ainsi, l'urne Cao, ou Urne de la Grandeur, est dédiée au fondateur de la dynastie,  l'empereur Gia Long ; Nhân, Urne de la Vertu, à Thanh Tô Nhân c’est-à-dire l'empereur Minh Mang, et Chuong, Anh, Nghi, Thuân et Tuyên, aux empereurs Thiêu Tri, Tu Duc, Kiên Phuoc, Dông Khanh et Khai Dinh.

 

Chacune comporte 17 motifs traditionnels tels qu’étoiles, fleuves, montagnes, mers, navires, produits maritimes ou forestiers précieux du Vietnam.
Photo : VNA


Elles sont précisément disposées autour de l'autel : Cao est seule au centre, devant celui-ci, les autres étant alignées symétriquement de part et d'autre. Bien qu'elles paraissent semblables au premier regard, elles diffèrent toutes par leur poids comme leur taille. Cao est logiquement la plus imposante avec ses 2,50 m de hauteur, 1,38 m de diamètre et ses 2.602 kg. En fait, leurs dimensions représentent la stabilité et la durabilité de la dynastie, et les paysages et sites pittoresques des différentes régions du pays gravés à leur surface, l'unité du pouvoir dynastique.

Chacune comporte 17 motifs traditionnels tels qu’étoiles, fleuves, montagnes, mers, navires, produits maritimes ou forestiers précieux du Vietnam... Cao porte le canal Vinh Tê, le fleuve de Sài Gon, le Mékong et la rivière des Parfums ; Nhân, la rivière des Parfums et le mont impérial Ngu... Ces neuf urnes dynastiques sont ni plus ni moins qu’une véritable encyclopédie sur le pays et le peuple du Vietnam.

Selon la doctoresse Lê Thi An Hoa du Centre de conservation des monuments de Huê, en comparaison avec des palais royaux des pays comme la Chine, le Japon et la République de Corée, on peut voir qu'il n'y a pas de documents similaires. Même lors des dynasties avant celle des Nguyên au Vietnam, il n'en y avait pas. Sur les Cuu dinh, des scènes de la nature et de la vie de tout le pays sont reproduites. Parmi les 162 motifs gravés sur les neuf urnes dynastiques, il y a jusqu'à 90 images d'animaux et de plantes typiques du Vietnam.

Pendant la période féodale, dans les pays orientaux comme le Vietnam, l'urne symbolisait l'autorité du roi. L’ensemble de neuf urnes dynastiques datant de la dynastie des Nguyên, a été reconnu "Trésor national" en 2012.

Âgés de 186 années désormais, ces précieux héritages sont incroyablement bien préservés malgré du temps.

Les patrimoines documentaires du registre "Mémoire du monde" de l'UNESCO sont des documents ayant une valeur particulière et une grande influence dans le monde.

Les gravures sur bois de la dynastie Nguyên sont devenues le premier patrimoine documentaire mondial du Vietnam reconnu par l'UNESCO. Les stèles à Van Miêu - Quôc Tu Giam (Temple de la Littérature), les gravures sur bois de la pagode Vinh Nghiêm, les châu ban de la dynastie des Nguyên... ont également été répertoriés dans cette liste.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Khanh Hoà accueillera plus de 9.000 touristes étrangers d'ici la fin 2021 D’ici la fin 2021, 9.350 touristes étrangers arriveront dans la province de Khanh Hoa (Centre) à bord des vols en provenance de la République de Corée, de la Russie, des Philippines, du Japon et du Cambodge...