07/10/2021 12:00
Une série d'activités artistiques et culturelles seront organisées à l'occasion du 67e anniversaire de la libération de la capitale, le 10 octobre 1954.
>>Remise des prix du concours photographique "Fierté de Hanoï"
>>Deux expositions en l’honneur du 65e anniversaire de la libération de Hanoï
>>"Mémoire d’automne" reproduit Hanoï le jour de libération

Le programme artistique intitulé "Chansons dédiées à l'Oncle Hô" sera organisé le soir du 7 octobre à l'Opéra de Hanoï.
Photo : HNM/CVN

Une exposition des publications précieuses sur des traditions historiques et culturelles et des réalisations socioéconomiques de la capitale, s'est ouverte le 7 octobre à la Bibliothèque de Hanoï, 47 rue Bà Triêu, arrondissement de Hoàn Kiêm.

Un programme artistique intitulé "Chansons dédiées à l'Oncle Hô" sera organisé le soir du 7 octobre à l'Opéra de Hanoï par le journal Van Hoa (Culture), relevant du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. L'événement sera transmis en direct par la chaîne télévisée H1, de la Télévision de Hanoï (HTV).

Le même jour, le Service municipal de la culture et des sports, en collaboration avec le Service municipal de l'éducation et de la formation, organise la cérémonie de remise des prix de la première édition du concours "Ambassadeurs de la lecture de Hanoï ".

Face au déclin de la lecture chez les jeunes, le concours "Ambassadeurs de la lecture" veut remettre au goût du jour les habitudes et les compétences de lecture. Ce concours contribue également à promouvoir la pratique de la lecture à l'école et dans les groupes d'amis. La lecture participe à la création d'un mode de vie sain pour les jeunes vietnamiens et, plus globalement, à la construction d'une société tournée vers l'apprentissage.

Les romans historiques "Khúc khải hoàn dang dở" et "Người Thăng Long" de l'écrivain Hà An.
Photo : NXBKD/CVN

La Maison d'édition Kim Dông vient de rendre public les romans historiques "Người Thăng Long" (Habitants de Thang Long) et Khúc khải hoàn dang dở (Chant triomphal inachevé) de l'écrivain Hà An, et Quê người (À l'étranger), Mười năm (Dix ans), Quê nhà (Pays natal) de l'écrivain Tô Hoài.

Người Thăng Long et Khúc khải hoàn dang dở décrivent des héros de la dynastie Trân  participant à la 2e lutte contre les envahisseurs Yuan-Mongols. Quê người, Mười năm et Quê nhà reflètent la vie des Hanoïens du début du XXe siècle à la fin de la Révolution d'Août.

Le 10 octobre 1954, la capitale vietnamienne était enfin libérée du joug français. Cette journée historique restera, au regard du monde entier, le symbole du Renouveau du Vietnam. Une flamboyante Hanoï est née depuis : locomotive économique du pays et "Ville de la paix".

Au printemps 1954, les habitants de Hanoï, drapeaux et fleurs à la main, envahirent les rues pour accueillir les troupes triomphales entrant dans la capitale après la victoire éclatante de Diên Biên Phu, qui mis fin à neuf ans de résistance anti-française. Cet événement marqua un tournant majeur, ouvrant une nouvelle ère glorieuse dans l’histoire millénaire de Thang Long - Dông Dô - Hanoï.

La capitale s’était libérée du joug des colonialistes. Les habitants étaient de nouveaux maîtres de leur destin. Soixante-sept ans plus tard, Hanoï s’est littéralement métamorphosée, avec en particulier de grandes avancées dans l’économie, le tourisme et l’éducation.

L’élargissement de ses limites administratives en 2008 lui a permis de s’affirmer comme le plus grand centre politico-économique du pays. Son apparence a beaucoup changé, grâce à de nombreux ouvrages d’envergure : centres commerciaux, autoroutes, ponts ou nouvelles zones urbaines… Le fruit du patriotisme et des efforts inlassables de plusieurs générations de soldats et d’habitants. La ville s'est vu attribuer le titre de "ville pour la paix" de l'UNESCO en 1999. En deux décennies, la capitale vietnamienne n'a cessé de s’efforcer pour valoriser ce titre.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Un stupa centenaire révèle la culture de l’ethnie Lào Le stupa Muong Và, patrimoine culturel de 400 ans de la province montagneuse de Son La (Nord), a longtemps été considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture reliant le passé au présent tout en défendant les valeurs spirituelles uniques.