Tennis: Djokovic espère être bien accueilli à l'Open d'Australie pour son retour

Novak Djokovic espère recevoir un accueil chaleureux de la part du public à l'Open d'Australie de tennis, un tournoi du Grand Chelem qu'il a remporté neuf fois, qu'il "aime disputer" et où l'ancien N.1 mondial effectuera son retour en janvier après avoir manqué l'édition 2022.

>> Tennis : Djokovic prend ses aises à Paris

>> Tennis : la Suisse remporte enfin la BJK Cup

>> Alcaraz et sa bande déboulent, Nadal et Djokovic résistent

Le Serbe Novak Djokovic lors d'un match-exhibition contre l'Allemand Alexander Zverev, le 20 décembre à Dubaï.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Après ce qu'il s'est passé l'année dernière, j'espère que je serai convenablement accueilli et que ça m'aidera à jouer mon meilleur tennis", a déclaré le Serbe devant la presse à Dubaï, vendredi.

L'actuel N.5 mondial avait raté la dernière édition de l'Open d'Australie après avoir été expulsé du pays à cause de son statut vaccinal, au terme d'une saga politico-judiciaire hyper-médiatisée.

Non vacciné contre le COVID-19, il avait tenté de rentrer sur le territoire avec une dérogation finalement refusée, et avait été expulsé juste avant le début du tournoi après avoir passé plusieurs jours dans un centre pour migrants. Il avait été frappé en outre d'une interdiction de territoire de trois ans.

Mais depuis, l'obligation vaccinale a été levée en Australie et le Serbe a obtenu son visa. Son interdiction d'entrée sur le territoire a été levée par la même occasion, en novembre.

"Dans le passé, j'ai toujours eu la chance de démarrer très fort mes années en Australie et j'aime jouer ici", a affirmé Djokovic.

Celui qui avait entamé l'année dans la peau du N.1 mondial a régressé en 2022 au classement, n'ayant pas pu disputer deux tournois du Grand Chelem, l'Open d'Australie et l'US Open, son refus de se faire vacciner contre le COVID-19 lui ayant alors fermé les portes de ces deux pays.

Malgré tout, il a réussi à remporter le tournoi de Wimbledon au cours d'une saison mouvementée pour lui, qu'il a terminée en trombe en remportant le Masters 1000 de Paris-Bercy puis les Masters à Turin.

"J'aimerais pouvoir jouer aussi longtemps que possible", a ensuite déclaré Djoko, interrogé sur son avenir.

"Je n'ai pas vraiment de chiffre en tête. Les choses avancent plutôt bien pour moi jusqu'à présent. Je ne peux pas me plaindre. Donc tant que je joue à ce niveau, tant que j'ai le feu, je continuerai", a poursuivi le Serbe.

En cas de dixième titre à l'Open d'Australie, il égalera le record du nombre de titres remportés en Grand Chelem, actuellement la seule propriété de l'Espagnol Rafael Nadal, avec 22 levées.

AFP/VNA/CVN

back to top