30/01/2021 15:00
Revenue au premier plan cet hiver, la Suissesse Lara Gut-Behrami a le talent et la force mentale pour briller ce week-end lors de l'étape de Coupe du monde de Garmisch-Partenkirchen avec deux super-G au programme.
>>Ski alpin : la fête des Bleus sans le public à Schladming
>>Ski alpin : Kriechmayr sauve son week-end à Kitzbühel, Odermatt toujours plus fort
>>Ski alpin : Shiffrin renoue avec la victoire en slalom à Flachau

La Suissesse Lara Gut-Behrami, à l'issue du slalom géant de Kronplatz (Plan de Corones) en Italie, le 26 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Lara Gut-Behrami impressionne par sa détermination : dimanche dernier 24 janvier, elle souffrait de douleurs dorsales persistantes qui l'empêchaient presque de marcher. Sous anti-douleurs, elle a pris le départ du super-G de Crans-Montana, en Suisse, et a remporté la course.

Deux jours plus tard, elle est montée sur le podium du slalom géant de Kronplatz (Plan de Corones, en Italie) pour finir 2e juste derrière la Française Tessa Worley.

En super-G, sa discipline de prédilection, elle est en tête du classement mondial avec déjà deux victoires (Sankt Anton et Crans Montana) et 76 points d'avance sur sa compatriote Corinne Suter, beaucoup moins en jambes cet hiver, après sa fabuleuse saison 2019-2020 et ses deux petits globes en descente et Super-G.

À 29 ans, Gut-Behrami est revenue cet hiver à son meilleur niveau, après plusieurs saisons gâchées par une grave blessure (déchirure du ligament croisé du genou gauche et lésion du ménisque) subie en février 2017 aux Championnats du monde de Saint-Moritz.

La lauréate du globe de No1 mondiale en 2016 affiche 28 victoires (14 en super-G) à son palmarès en Coupe du monde et un coup de pouce de la météo pourrait lui permettre d'ajouter deux victoires.

La descente reprogrammée 

Une descente était initialement programmée à Garmisch samedi 30 janvier, mais elle a du être annulée en raison de la pluie, qui avait trop dégradé la piste pour permettre aux entraînements de jeudi 28 janvier et vendredi 29 janvier d'avoir lieu.

La Suissesse Lara Gut-Behrami lors du super-G de Crans-Montana, le 24 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Cette descente, reprogrammée à Val di Fassa (Italie) le 26 février, a été remplacée par un deuxième super-G, ce qui n'est pas pour déplaire à Gut-Behrami, vice-championne du monde de la spécialité en 2013 et médaillée de bronze mondiale en 2017.

Outre de sa compatriote Corinne Suter, la danger viendra des Italiennes Federica Brignone et Marta Bassino, ainsi que de la Tchèque Ester Ledecka, championne olympique en titre qui s'est imposée cet hiver à Val d'Isère en décembre.

Brignone, skieuse polyvalente, a acquis une nouvelle confiance en elle depuis qu'elle s'est adjugé le classement général de la Coupe du monde la saison dernière, même si les annulations pour cause de COVID-19 et l'absence pendant une partie de la saison de Mikaela Shiffrin ont joué en sa faveur.

Quant à Bassino, si c'est en géant qu'elle domine le plateau (quatre victoires en six courses cet hiver), elle est capable de marquer des points en super-G, comme l'a prouvé sa deuxième place à Sankt Anton le 10 janvier.

Sa motivation est d'autant plus grande qu'elle peut encore, avec 715 points, viser le gros globe. Le classement général est pour l'instant dominé par la Slovaque Petra Vlhova (883 pts), devant la Suissesse Michelle Gisin (783 pts) et... Lara Gut-Behrami (747 pts).
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.