27/01/2021 19:35
Clément Noël 2e, Alexis Pinturault 3e : les Français ont réussi leur slalom de Coupe du monde à Schladming (Autriche) mardi 26 janvier et célébré par ce double podium la dernière course de leur coéquipier Julien Lizeroux.
>>Ski alpin : Kriechmayr sauve son week-end à Kitzbühel, Odermatt toujours plus fort
>>Ski alpin : Shiffrin renoue avec la victoire en slalom à Flachau

Le Français Clément Noël, lors de la 1re manche du slalom de Coupe du monde, le 22 décembre 2020 à Madonna di Campiglio (Italie).
Photo : AFP/VNA/CVN

Intouchable, l'Autrichien Marco Schwarz a dominé Noël de 68/100e et Pinturault de 82/100e.

À Schladming plus qu'ailleurs, la crise sanitaire pèse de tout son poids. Pas de dizaines de milliers de fans massés au plus près des skieurs, capables, chauffés par l'alcool, de leur balancer des boules de neige en plein effort, ce qui fait le charme brut de cette classique nocturne où il se passe toujours quelque chose.

À la place, une aire d'arrivée et ses occupants transis de froid par les chutes de neige continues qui s'abattent sur la petite ville de Styrie depuis la nuit précédente, rendant la course difficile pour les slalomeurs.

Lizeroux a un peu réchauffé l'atmosphère. Pas qualifié pour la 2e manche (35e du premier tracé), il a été attendu par ses coéquipiers et longuement applaudi par toute l'aire d'arrivée (skieurs, organisateurs, journalistes...) pour la 172e et dernière course de sa longue carrière, débutée le 23 janvier 2000 à Kitzbühel.

"Je rêvais quand j'étais gamin devant ces courses en Autriche, je suis fier d'avoir participé et d'en avoir gagné quelques unes", a précisé le double vice-champion du monde 2009 (slalom et combiné) au franc-parler assumé. Il voulait terminer à Schladming car c'est selon lui "le temple du slalom".

Pinturault s'envole au général 

Ses coéquipiers ont trouvé le meilleur moyen de lui rendre hommage avec un double podium, le premier pour des Bleus en slalom depuis Kitzbühel 2019 (Noël et Pinturault déjà, 1er et 3e).

Clément Noël, frustré par un début de saison irrégulier et pour l'instant sans victoire, a décroché son 2e podium de l'hiver. D'autant plus encourageant qu'il a été obtenu sans réaliser une course parfaite.

"En passant la ligne, je ne m'attends pas à finir deuxième ! Je fais quelques fautes, j'ai encore un peu de marge à deux ou trois endroits, je fais une petite faute dans le mur. Mais dans l'ensemble, je suis assez satisfait de ma manche quand j'arrive en bas", a-t-il expliqué.

Noël a notamment profité des erreurs après lui des coureurs les plus rapides de la première manche, notamment le meilleur temps Manuel Feller, rapidement parti à la faute.

Après une première manche frustrante (11e), Alexis Pinturault a été parfait en réalisant le meilleur temps du 2e tracé pour s'offrir un deuxième podium consécutif en slalom (3e à Flachau il y a dix jours), le 3e consécutif sur la piste exigeante de Schladming.

C'est une nouvelle excellente opération au classement général. Ses 60 nouveaux points lui permettent d'en compter 253 de plus que le 2e, le Suisse Marco Odermatt, qui ne court pas les slaloms.

"Je ne sais pas si je fais une saison de vainqueur de gros globe, mais j'avais besoin de plus de régularité c'est sûr. L'an dernier j'avais beaucoup de très bonnes performances et des abandons. Il a fallu gommer ça, les choses sont bien parties mais il reste encore une bonne partie de saison, le reste de la Coupe du monde et les Mondiaux", a détaillé Pinturault.

Intraitable cette saison en slalom, Marco Schwarz est monté sur son sixième podium en sept courses (dont deux victoires). Il est confortablement installé en tête du classement de la spécialité avant les deux slaloms de Chamonix les 23 et 24 janvier.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.