Inde
Singapore Airlines s'entend avec Tata pour prendre 25% d'Air India

Singapore Airlines et le groupe Tata vont fusionner leur compagnie aérienne commune Vistara à Air India et ainsi consolider les activités de la compagnie phare de l'Inde privatisée cette année, ont indiqué les deux compagnies mardi 29 novembre.

>> En difficulté, Air India vendue après 69 ans dans les mains de l'État indien

Un avion d'Air India à l'aéroport de Mumbai (Inde). 
Photo : AFP/VNA/CVN

L'accord, qui devrait être conclu d'ici mars 2024, permettra à Singapore Airlines de détenir 25,1% d'Air India, après un investissement supplémentaire de 20,6 milliards de roupies (241 millions d'euros).

Pour l'heure, Tata et Singapore Airlines détiennent respectivement 51% et 49% de Vistara, compagnie aérienne à service complet, qui se taille 9,2% du marché intérieur indien. Sa flotte contribuera à étendre celle d'Air India à 218 appareils et en fera la deuxième compagnie aérienne intérieure du pays après IndiGo.

Air India est déjà le plus grand transporteur international de l'Inde, mais ne compte que 8,6% de parts du marché intérieur, selon les dernières données disponibles datant de septembre.

"La fusion de Vistara et d'Air India est une étape importante dans notre démarche pour faire d'Air India une compagnie aérienne de classe mondiale", a déclaré le président de Tata Sons, Natarajan Chandrasekaran, dans un communiqué.

"Nous sommes ravis à l'idée de créer une Air India forte qui doit offrir à la fois un service complet et des services à bas coûts sur les lignes intérieures et internationales", a-t-il ajouté.

Tata, conglomérat du thé et de l'acier, a racheté, pour 2,4 milliards d'USD (2,3 mds euros) en janvier, la compagnie publique Air India, nationalisée en 1953 mais initialement fondée en 1932. Le gouvernement a effacé les trois quarts de la dette de 615 milliards de roupies qui plombait la compagnie.

Depuis, Tata a nommé à la tête d'Air India son premier directeur général étranger, Campbell Wilson, ancien patron de Scoot, filiale à bas coûts de Singapore Airlines. Air India vise une part de marché de 30% sur le marché intérieur indien ces cinq prochaines années et entend développer rapidement sa flotte pour ouvrir davantage de liaisons internationales.

"Tata Sons est l'un des noms les plus établis et les plus respectés en Inde", a déclaré le directeur général de Singapore Airlines, Goh Choon Phong, dans un communiqué distinct. "Avec cette fusion, nous avons l'occasion d'approfondir notre relation avec Tata et de participer directement à une nouvelle phase de croissance passionnante du marché de l'aviation en Inde", a-t-il ajouté.

L'Inde est le troisième marché du transport aérien au monde et, selon les prévisions d'Airbus, elle devrait connaître une croissance annuelle de 6,2% au cours des deux prochaines décennies.

APS/VNA/CVN

back to top