Dakar
Seconde victoire d'étape pour Loeb, lauriers pour Branch en moto

La bataille dimanche 8 janvier entre Sébastien Loeb et Carlos Sainz a tourné à l'avantage de l'Alsacien vainqueur de la 8e étape du Dakar 2023 à la veille d'une journée de repos très attendue après une première semaine de rallye-raid éprouvante.

>> Dakar 2023 : Loeb vainqueur du jour en auto, Barreda en moto

>> Dakar 2023/5e étape : Al-Attiyah double la mise

Sébastien Loeb lors de la 8e étape du Dakar, entre Al-Duwadimi et Ryad, le 8 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Relégué aux oubliettes du classement général en raison de 29 heures de retard dues entre autres à son accident lors de la 6e étape, Sainz (Audi) a malgré tout passé la journée à attaquer et résister à Loeb.

Il a un temps été annoncé vainqueur de l'étape avec 1 min et 29 sec d'avance sur Loeb. Mais une pénalité de 5 minutes pour excès de vitesse a été retenue contre lui et l'a dépossédé d'une victoire qui aurait été la 43e dans cette épreuve.

Loeb (Prodrive) s'impose donc, selon le classement provisoire, avec 2 min et 11 sec d'avance sur Nasser Al-Attiyah (Toyota) et 3 min et 31 sec sur l'Audi hybride de Sainz au bout de 822 km de course dessinée dans des vallées et du sable entre Al-Duwadimi et Ryad.

"Tout a été parfait aujourd'hui, sauf une crevaison : pas de bruit sur la voiture, pas de petit tour, pas de jardinage", a commenté Fabian Lurquin, le copilote belge de Loeb.

Cette 18e victoire d'étape pour Loeb ne change rien au retard engrangé sur le "Prince des dunes" et tenant du titre. Loeb reste à 1 heure et 52 min de d'Al-Attiyah seul patron de la course au classement général provisoire.

Le Qatari affiche en effet 1 heure et 3 min d'avance sur son coéquipier sud-africain Henk Lategan, et 1h 20 min sur le Brésilien Lucas Moraes, un podium temporaire toujours 100% Toyota.

Al-Attiyah, sauf accident, se dirige donc vers un cinquième sacre dans cette épreuve.

"Nasser et Mathieu sont loin devant. Et s'ils n'ont pas de petits soucis comme on en a eus, on n'ira pas les chercher, mais le podium est accessible", veut croire Lurquin.

En moto, le pilote du Bostwana Ross Branch a remporté dimanche l'épreuve avec sa Hero, avec sur ses talons à 1 min et 33 sec, Mason Klein (USA/KTM) qui a pris virtuellement la tête du classement général provisoire avant de la perdre pénalisé de 2 min pour un excès de vitesse.

Après l'annulation de l'étape 7 samedi 7 janvier en raison des pluies diluviennes qui ont endommagé les corps et l'état des routes du bivouac, les motards ont repris la course dimanche 8 janvier regaillardis.

La troisième place de l'étape du jour revient à l'Australien Daniel Sanders (GasGas), malade lors de l'étape 6 et qui s'est remis sur pied, ne franchissant la ligne d'arrivée qu'avec un écart de 3 minutes et 15 secondes sur Branch.

L'Américain Skyler Howes (Husqvarna) conserve la première place provisoire du Dakar devant l'Argentin Kevin Benavides (KTM) et le Californien Mason Klein qui pointent tous les deux à 1 min et 13 sec.

Le jeune Californien Klein bénéficie de 8 min 31 secondes cumulées de bonifications pour avoir souvent ouvert la piste.

Les nouvelles règles des bonifications du jour récompensent les trois premiers qui ouvrent la route jusqu’au ravitaillement. Dimanche, celui qui ouvrait du départ jusqu'au ravitaillement pouvait recevoir 5 min 13 sec de bonifications.

Les coureurs reprendront la route le 10 pour une deuxième et dernière semaine de course avant l'arrivée le 15 janvier à Dammam.

AFP/VNA/CVN

back to top