Sauvegarder durablement les primates endémiques du Vietnam

Le Comité populaire de la province montagneuse de Hà Giang (Nord) et l’organisation Faune et Flore Internationale (FFI) ont signé jeudi 21 juillet un mémorandum de coopération dans la sauvegarde des rhinopithèques du Tonkin (Rhinopithecus avunculus) et des espèces végétales en danger dans cette province.

>>Efforts pour conserver une espèce de primate rare à Hà Giang

>>Lutter contre l’érosion de la biodiversité au Vietnam

>>Rhinopithèque du Tonkin : situation critique mais pas désespérée

Des experts de l'organisation FFI visitent le Parc national Du Già à Hà Giang (Nord).
Photo : VNA/CVN

En vertu du mémorandum, comptant pour la période 2022-2027, les deux parties mèneront des recherches, surveilleront la population et l’habitat de ces primates pour restaurer et étendre les habitats forestiers.

Selon le directeur national de FFI au Vietnam, Hoàng Van Lâm, le rhinopithèque du Tonkin est une espèce de primate endémique du Vietnam. Elle est la plus menacée d'extinction à cause de la chasse illégale et de la réduction de leur habitat forestier.

Selon les statistiques, Hà Giang compte actuellement environ 200 individus dont 140 à 160 dans la forêt de Khau Ca et environ 10 à 20 dans celle de Cao - Ta - Tung.

Pour continuer à protéger ce primate endémique, Hoàng Van Lâm, espère que le Comité populaire provincial continuera à accorder de l'attention à la protection de ces primates, en continuant à sensibiliser les habitants de ces zones à ne plus braconner, et en renforçant la protection des habitats.

Ce comité souhaite que FFI au Vietnam continue à mettre en œuvre de manière globale des activités de conservation dans toutes les localités où vivent des rhinopithèques du Tonkin.

VNA/CVN