01/04/2022 19:56
Les pays de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) se retrouvent pour une réunion extraordinaire vendredi 1er avril afin de discuter du marché pétrolier, avec la possibilité de nouvelles mesures pour tenter de calmer des cours affolés par la crise en Ukraine.
>>Les cours du pétrole en baisse
>>Dix mesures d'urgence pour freiner la consommation de carburants
>>Les dirigeants mondiaux appelés à assurer un flux d'énergie sans entrave

Deux plateformes pétrolières au large de la Californie, le 6 octobre 2021.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous allons discuter des mesures que nous pouvons prendre pour assurer la stabilité des marchés pétroliers", a expliqué le directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol, lors d'une discussion organisée par le New York Times.

"Cette réunion extraordinaire du +governing board+ au niveau ministériel a été convoquée par les États-Unis afin d'évaluer les impacts de la récente libération collective des stocks de pétrole et d'envisager d'éventuelles mesures supplémentaires, compte tenu de l'évolution rapide de la situation de l'offre mondiale de pétrole et du marché pétrolier actuel", a précisé le ministère de la Transition écologique français.

L'AIE avait annoncé début mars que ses pays membres allaient libérer 60 millions de barils de pétrole tirés de leurs réserves d'urgence pour stabiliser le marché après l'opération militaire russe. De plus, le président américain Joe Biden a décidé jeudi soir 31 mars qu'un million de barils tirés des réserves américaines seraient injectés sur le marché chaque jour au cours des six prochains mois, soit "plus de 180 millions de barils".

L'opération militaire russe a fait fortement progresser les cours du pétrole, alors que les pays producteurs continuent par ailleurs à restreindre leur offre.

Les pays producteurs de l'OPEP+ (alliance qui compte la Russie) sont convenus jeudi 31 mars d'une nouvelle ouverture modeste de leurs vannes d'or noir, ignorant les appels à alléger la pression sur les prix.

Le pétrole avait tutoyé le 7 mars ses records historiques de prix atteints lors de la crise financière de 2008. Le Brent de la mer du Nord, référence de l'or noir en Europe, a culminé à 139,13 USD le baril et le WTI américain a touché les 130,50 USD. Depuis, les cours ont dévissé de leurs sommets, avec un baril autour de 100 USD vendredi 1er avril.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Environ 260 stands attendus au Salon touristique international 2022 Environ 260 stands, dont 50 de l’étranger, seront installés au Salon touristique international de Hô Chi Minh-Ville 2022 (ITE-HCMC 2022), a annoncé le comité d’organisation lors d’une conférence de presse donnée mardi 16 août dans la mégapole du Sud.