15/01/2021 11:34
L’équipe du Professeur adjoint Phan Trung Nghia de l’Institut de génie chimique de l'Université polytechnique de Hanoï a réussi à fabriquer un respirateur à épuration d'air à masque complet pour limiter l'infection par le COVID-19 du personnel soignant.
>>Hanoï impose de lourdes amendes aux contrevenants au port du masque
>>VinAI : recherche satisfaisante sur la technologie de reconnaissance faciale

Le respirateur à purification d'air de l’équipe du Professeur adjoint Phan Trung Nghia.
Photo : GDTD/CVN

Après plus de trois mois de recherches basées sur les spécifications du ministère de la Santé, la machine respiratoire de l’équipe du Professeur adjoint Phan Trung Nghia a pu voir le jour. Ce respirateur comprend quatre parties principales : un filtre à air à très faible pénétration (ULPA) et un souffleur, un système de contrôle et une batterie rechargeable, un masque et un tube de transmission d'air et le système d’attache.

Le poids total est d’environ 2 kg, ce qui le rend facile à porter en ambulatoire. L’objectif principal est de fournir un air purifié pour une protection respiratoire de haute efficacité contre les particules.

L'air soufflé passe ainsi au travers d'un filtre qui capte les particules d’un diamètre supérieur à 0,15 micromètre. Cela permet donc de filtrer efficacement les virus de COVID-19 accrochés sur les particules fines. L’air purifié est transmis au casque par deux tuyaux en plastique médical de 8 mm de diamètre. Le masque en plastique est facile à porter et n'affecte pas la capacité de l'utilisateur à entendre et à parler. La capacité de la batterie correspond à une utilisation en continu pendant 90 minutes. Le prix de l’appareil fabriqué par l’équipe de Phan Trung Nghia est de 2,5 millions de dôngs,

Le professeur a déclaré que ce type d'appareil respiratoire n'était pas encore largement appliqué à l'heure actuelle dans le domaine de la santé au Vietnam en raison du coût élevé des marchandises importées. En effet, un produit similaire importé coûte actuellement plus de 20 millions de dôngs.

En plus de prévenir le nCoV, le produit permet aussi la protection contre d’autres maladies infectieuses telles que la diphtérie ou le virus de l’Ebola ... C'est une solution pour fournir un air pur, notamment pour les médecins lors des examens médicaux et des traitements avec les patients.

Actuellement, ce produit a été enregistré pour la propriété intellectuelle et l’équipe de recherche coopère avec les médecins de l’hôpital pour continuer à le tester et l’améliorer. Pour ce faire, une quarantaine d’appareils sont en cours de fabrication et seront distribués au personnel hospitalier. Le groupe souhaite aussi recevoir le soutien d’entreprises ou d’investisseurs afin de commercialiser ce respirateur innovant.

Le Professeur adjoint Phan Trung Nghia a déclaré que ces respirateurs peuvent être utilisés non seulement dans le milieu hospitalier mais aussi dans les avions ou dans des zones nécessitant une protection renforcée.

Diêu Thuy/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Présenter la beauté vietnamienne sur les plateformes numériques Ces derniers temps, malgré les impacts de la pandémie de COVID-19, l'Administration nationale du tourisme mène toujours des activités pour promouvoir l'image touristique du pays sur les plateformes numériques.