03/01/2022 09:00
Le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) comprend cinq provinces : Dak Lak, Dak Nông, Gia Lai, Kon Tum et Lâm Dông. Voici les destinations incontournables de cette région attachée au Triangle de développement Vietnam - Laos - Cambodge.
>>Quand les hauts plateaux s’éveilleront
>>Quand tourisme rime avec agriculture au Tây Nguyên

Cascade de Dray Sap, province de Dak Nông.
Photo : VNP/CVN

Outre "L’espace de la culture des gongs" du Tây Nguyên qui a été inscrit en 2008 par l’UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel
de l’humanité, cette région regorge aussi de paysages grandioses.

Village des Bahnar

Les Bahnar sont une des trois ethnies les plus représentées au Tây Nguyên. Ils vivent principalement dans la province de Kon Tum. Dans leurs villages, les visiteurs voient de leurs propres yeux des maisons sur pilotis dont l’escalier est taillé dans un tronc d’arbre.

Comme bien d’autres ethnies du Tây Nguyên, au milieu de la maison, il y a toujours un foyer allumé. C’est aussi le centre des activités quotidiennes de la famille.

Maison funéraire

La maison et les statues funéraires font partie des éléments culturels propres au Tây Nguyên, notamment aux ethnies Bahnar, Êdê, Gia Rai, M’nông et Xê Dang. La maison funéraire, construite pour couvrir le tombeau, est le lieu d’organisation de la cérémonie de bo ma propre aux ethnies Gia Rai, Bahnar et Êdê. Quelques années après la mort, la cérémonie est organisée pendant deux à cinq jours, autour de la maison funéraire. C’est la dernière et la plus importante cérémonie des rites funéraires. Elle est destinée à reconduire le mort dans l’autre monde.

Après les liens entre les vivants et le mort sont coupés. Les festivités expriment le grand esprit communautaire de ces groupes minoritaires. En ce qui concerne les maisons funéraires, il en existe plusieurs types. Pour les construire, on utilise trois couleurs : noir, rouge et blanc. Quant aux statues funéraires, il s’agit des œuvres sculptées les plus originales de cette région. Celles des Gia Rai et Bahnar sont les plus diversifiées.

Lac To Nung

Un coin du lac To Nung, province de Gia Lai.
Photo : VNA/CVN

Situé dans la commune de Biên Hô, ville de Pleiku, province de Gia Lai, le lac To Nung, également appelé lac To Nueng ou T’Nung, est le plus grand lac naturel du Tây Nguyên. Une destination incontournable pour quiconque visite Pleiku. D’une superficie d’environ 230 ha, ce lac de forme ovale a une profondeur de 20 à 30 m avec une réserve de 25 à 35 millions de mètres cubes. Entouré de pinèdes, il occupe le cratère d’un ancien volcan.

Village de Dôn

Le village de Dôn ou Buôn Dôn appartient à la commune de Krông Na, district de Buôn Dôn, province de Dak Lak, à 42 km au nord-ouest de la ville de Buôn Ma Thuôt. Ici, les forêts se succèdent à perte de vue. Depuis très longtemps, Buôn Dôn est réputé non seulement pour ses forêts, ses montagnes mais aussi sa tradition de chasse et de domestication des éléphants. Ama Kông est considéré comme le roi de la domestication des éléphants à Buôn Dôn et un symbole du lieu.

Sur place, vous aurez certainement l’occasion de faire des balades à dos d’éléphant. Il y a encore le Parc national de Yok Dôn, le plus grand du pays (115.500 ha) où vivent encore des éléphants sauvages et des gaurs.

Cascade de Dray Sap

La cascade de Dray Sap est à l’aval du système des trois cascades Gia Long - Dray Nur - Dray Sap de la rivière Serepok, dans la province de Dak Nông, à 30 km au sud de la ville de Buôn Ma Thuôt. Cette cascade est haute de près de 20 m et large de 100 m. En langue Êdê, Dray Sap signifie "cascade de la fumée" en raison des brumes qui s’en dégagent.
 
CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Les touristes sud-coréens et américains plébiscitent le Vietnam En avril, 101.000 touristes étrangers se sont rendus au Vietnam, soit une hausse spectaculaire de 242,9 % sur un mois et de 520,6 % en glissement annuel.